Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon poème inédit sur ce blog:On a tous une faille

Semaine du 17 au 23 septembre 2018 - La faille

 
Après toutes ces vieilles pierres nous lançons un thème proposé par Tiniak :

"Qu'on l'a borde par le flanc ou qu'on l'aborde de front, la faille, cette béante marge, nous donne le vertige, nous rebute ou nous aspire ?"

En prose ou en vers, laissez votre plume se laisser inspirer par cette faille.
Vous avez jusqu'à dimanche 23 septembre pour nous adresser vos textes à l'adresse habituelle impromptuslitteraires[at]gmail.com
 
http://impromptuslitteraires.blogspot.com/2018/09/semaine-du-17-au-23-septembre-2018-la.html#comment-form

On a tous une faille

On a tous une faille qu’on la connaisse ou pas, qu’on feigne de l’ignorer ou qu’on la clame

On a tous une faille : invisible  ou voyante comme le nez au milieu de la figure

On tous une faille : on vit avec plus ou moins bien selon les jours et les personnes

On a tous une faille : petite brulure de fer à repasser ou cicatrice de péritonite

Il suffit parfois d’un mot dit ou d’un geste pas fait pour que la faille s’élargisse

Jusqu’à ce que notre corps peut supporter de grand écart entre ce qu’on montre

Et ce qu’on vit : un écartèlement qui accentue les douleurs physiques, en crée parfois.

La tête défaille

D’une trop grande faille.

 

17 septembre 2018

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.