Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Une nuit avec Jean Seberg(médiathèque) TRES BIEN

Une nuit avec Jean Seberg par CharrelAchetez mes livres par les bannières sur ce blog

Marie Charrel

Edité par Fleuve Noir , 2018

Lausanne, hôtel Beau-Rivage, 1970. Une jeune femme, algérienne par sa mère, afro-américaine par son père, est missionnée par les Black Panthers pour approcher un "gros poisson" et obtenir de celui-ci de quoi alimenter les caisses du parti. Mais Jean Seberg au sommet de sa gloire, de sa beauté et de ses fragilités, se révèle moins facile que prévu à amadouer. Elisabeth tombe sous le charme de l'actrice qui, l'espace d'une nuit, bouleverse son regard sur l'existence et les luttes pour lesquelles elle était prête à tout sacrifier. Elle gardera de ces heures volées au monde le souvenir d'une amitié plus intense que l'amour et plus forte que la mort, souvenir ravivé cinquante ans plus tard, quand son petit-fils disparaîtra mystérieusement pour suivre à son tour la voie de la révolte.

http://mediatheques.saint-etienne.fr/EXPLOITATION/Default/rsc/419064/une-nuit-avec-jean-seberg-marie-charrel

Achetez mes livres par les bannières sur ce blog

Exergue -p.15

p.17-47

p.54:https://www.lemonde.fr/societe/article/2011/10/17/17-octobre-1961-ce-massacre-a-ete-occulte-de-la-memoire-collective_

p.60: https://www.herodote.net/8_fevrier_1962-evenement-19620208.php

p.71

P.93

P.126

P.130

p.152

p.159

p.167: Malcom X: "Si vous ne vous levez pas pour quelque chose, vous tomberez pour n'importe quoi."

Les nations européennes se vautrent dans l'opulence la plus ostentatoire. Cette opulence européenne est littéralement scandaleuse car elle a été bâtie sur le dos des esclaves, elle s'est nourrie du sang des esclaves, elle vient en droite ligne du sol et du sous-sol de ce monde sous-développé. Le bien-être et le progrès de l'Europe ont été bâtis avec la sueur et les cadavres des Nègres, des Arabes, des Indiens et des Jaunes. Cela nous décidons de ne plus l'oublier.
  • Les Damnés de la Terre (1961), Frantz Fanon, éd. La Découverte poche, 2002, p. 94
  • p.169

P.189

p.204

p.224

p.276: Rmain Gary, "Chien blanc":« Je suis en train de me dire que le problème aux États-Unis pose une question qui le rend pratiquement insoluble : celui de la Bêtise. Il a des racines dans la profondeur de la plus grande puissance spirituelle de tous les temps, qui est la Connerie. » 

p.279:https://www.poets.org/poetsorg/poem/howl-parts-i-ii

p.284

p.323

je-suis-en-train-de-lire/

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.