Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Catégories : A lire, A voir, CE QUE J'AI A LIRE,VOIR,FAIRE etc.

L’âge d’or de la peinture anglaise au musée du Luxembourg

L’âge d’or de la peinture anglaise

La peinture britannique connaît son âge d’or entre 1760 et 1820 environ. L’excellence des artistes s’exprime alors surtout dans le portrait et le paysage, dont les grandes figures sont Sir Joshua Reynolds, Thomas Gainsborough, ou encore Turner. S’agissant du portrait, les artistes anglais renouvellent complètement ce genre au XVIIIe siècle, tant dans l’exercice du grand portrait mondain que dans l’invention d’une formule originale, la Conversation Piece, dont Gainsborough est l’un des plus grands représentants. Tout aussi essentiel, l’apport britannique dans le domaine du paysage s’exprime notamment dans l’aquarelle et de l’étude peinte directement sur le motif. Bonington, Constable ou Turner dominent une génération d’artistes particulièrement doués, qui ont su exprimer un goût nouveau pour des paysages d’où émerge un sentiment plus spontané de la nature.
Beaux Arts Éditions brosse un panorama de cet âge d’or en mettant en évidence son originalité et sa diversité. Depuis la création de la Royal Academy, avec des artistes comme Reynolds et Gainsborough, jusqu’au nouveau tournant qui s’amorce au début du XIXe siècle, notamment avec Turner.

Exposition au musée du Luxembourg,
du 11 septembre 2019 au 16 février 2020

68 pages - À paraître le 11 septembre 2019 - Broché - 22 × 28.5 cm - EAN : 9791020405593

https://www.beauxarts.com/produit/lage-dor-de-la-peinture-anglaise/

Les commentaires sont fermés.