Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • J'ai aimé lire:"Le crime de la pierre levée" de Catherine Cuenca

    genere-miniatureCAVP7BSS.gifJuin 1101.
    Bruna quitte son village natal pour travailler aux cuisines du château de Roquemaure. Très vite, elle apprend que la jeune fille qu'elle remplace a été découverte morte, dévorée par les loups, à la lisière des bois de la Pierre levée. Qui est le véritable auteur de ce crime affreux ? Il y a cette pierre magique, le père Barberin et toujours plus de meurtres. Bruna ne pourra compter que sur elle-même et sur un allié inattendu pour survivre.

    http://www.decitre.fr/livres/Le-crime-de-la-pierre-levee.aspx/9782081230989

  • Catégories : Mes textes publiés

    Des livres pour la fête des mères

    1. Un recueil de nouvelles érotiques 

    paysages de cannelle.png

    A commander ici :

     http://www.thebookedition.com/paysages-de-cannelle--nouvelles-laura-vanel-coytte-p-21630.html  

    2. Un recueil de poèmes dédiés à mon mari sans lequel aucun livre n'aurait été possible.

    paysages poèmes à mon mari.png

    A commander ici:

     http://www.thebookedition.com/paysages-poemes-a-mon-mari-Laura%20VANEL-COYTTE-p-21601.html

     3. Mon mémoire de maîtrise

    des paysages.png

    A commander ici:

    http://www.thebookedition.com/des-paysages-de-baudelaire-...

    image:

    posterclassics.com
     
    Je crois qu'en ce 15 janvier, je peux déclarer les étrennes closes par la visite de mon papa qui m'a acheté tous mes livres et surtout m'a fait très plaisir.

     

    Lire la suite

  • Catégories : A voir

    A voir (au France et ailleurs)

    PIERRE ET LE LOUP [CINE CONCERT]

    Film d’animation polonais et britannique de Suzie Templeton (2006/41 min/dès 7 ans)

    Ciné-concert exceptionnel avec le conservatoire le 18 mai 14h30 et 20h
    Malgré les récriminations de son grand-père, un petit garçon courageux, aidé par un oiseau farceur et un canard rêveur, cherche à attraper un loup menaçant. Une splendeur visuelle, adaptée du conte musical de Serge Prokofiev...

    PIANOMANIA

    Avec Stefan Knüpfer, Lang Lang...
    Film autrichien et allemand de Robert Cibis et Lilian Franck (2009/1h33/VOST)

    Pianomania emporte le public dans un voyage plein d’humour à travers le monde secret du son et accompagne Stefan Knüpfer dans son travail extraordinaire avec les plus grands pianistes du monde. Un des meilleurs accordeurs de piano du monde dans son « combat » avec les grands pianistes de notre temps. Un film sur l’amour, la perfection et une note de folie.

    les proscrits

    Avec Victor Sjöstrom, Edith Erastoff, John Ekman...
    Film suédois de Victor Sjöstrom (1918/2h16/VOST)

    SAMEDI 21 MAI • 20h15 Les proscrits Grâce au concours de l’Institut de Film Suédois, le Gran Lux, La Rotonde et Le France sont heureux de vous convier à la projection d’un chef d’oeuvre rare du cinéma muet. Rituel annuel : Île de Faro. Dans la salle de projection privée d’Ingmar Bergman, les films de son maître, Sjöström, tournent en boucle.
    Avant programme : Disques stroboscopiques de XIXème siècle. (16mm/couleur/muet/13’ 40) Reconstitution hypnotique de pré-cinéma.
    Séance unique le 21 mai 20h15
    Islande au milieu du XIXème (...)

    van gogh

    Avec Jacques Dutronc, Alexandra London, Bernard Le Coq...
    Film français de Maurice Pialat (1991/2h38)

    [CINÉ-CLUB PLAN[S] LIBRE[S]
    JEUDI 19 MAI 19h

    Van Gogh Maurice Pialat, France, 1991. Acteurs : Jacques Dutronc, Jacques Lamblin, Elsa Zilberstein. "Pialat rejoint la peinture, mais avec son outil à lui, le cinéma. Aux torsions des toiles, il répond par des blocs de séquences entrechoqués. Un style unique, une forme qui paraît façonnée à mains nues. Un chaos dompté. A la croisée du naturalisme et de l’impressionnisme, Pialat fait la part belle aux paysages, aux corps féminins, aux gens du peuple. Et, bien sûr, à Dutronc. (...)

    2001 l'odyssée de l'espace

    Avec Keir Dullea, Gary Lockwood...
    Film britannique, américain de Stanley Kubrick (1968/2h21/VOST)

    A l’aube de l’Humanité, la découverte d’un monolithe noir inspire au chef des singes assiégés un geste inédit et décisif. Brandissant un os, il passe à l’attaque et massacre ses adversaires. Le premier instrument est né. En 2001, quatre millions d’années plus tard, un vaisseau spatial évolue en orbite lunaire au rythme langoureux du « Beau Danube Bleu ». A son bord, le Dr. Heywood Floyd enquête secrètement sur la découverte d’un monolithe noir qui émet d’étranges signaux vers (...)

    All That I Love

    Avec Mateusz Kosciukiewicz, Olga Frycz, Jakub Gierszal...
    Film polonais de Jacek Borcuch (2011/1h35/VOST)

    En Pologne, printemps 1981, l’époque est à la contestation. Quatre amis qui n’aiment rien tant que gratter leurs guitares et martyriser les fûts de batterie créent un groupe. Leur passion ? Le punk rock, plutôt : Anarchy, No future ! Et tous ces slogans revigorants. Dans les rues, le syndicat Solidarité de Lech Waleza déclenche des grèves massives. L’époque est à la répression. Et le punk rock n’est pas très bien vu des (...)

    American beauty

    Avec Kevin Spacey, Annette Bening, Thora Birch...
    Film américain de Sam Mendes (1999/2h02/VOST)

    JEUDI 2 JUIN • 20h00 TWIN PEAKS / AMERICAN BEAUTY FOCUS (association d’étudiants de l’école d’architecture) propose un double programme consacré au cynisme/désenchantement de l’Amérique des « nineties ». Pour leur carte blanche, ils ont décidé de ressortir des cartons deux films qui ont marqué les esprits : TWIN PEAKS
    - Fire walks with me de David Lynch et AMERICAN BEAUTY de Sam Mendes (les Noces rebelles/Les sentiers de la perdition/Away we go).
    Tarif : 10 € les 2 films
    Etudiants (ENSASE et autres) (...)

    CHEZ GINO

    Avec José Garcia, Anna Mouglalis, Samuel Benchetrit...
    Film français de Samuel Benchetrit (2011/1h40/VF)

    À partir du 6 mai
    Gino, installé depuis trente ans à Bruxelles, tient une pizzéria achetée avec les économies de son épouse Simone. Sa vie est bouleversée par la nouvelle de la mort prochaine de son oncle d’Italie, un parrain de la mafia rendu milliardaire par ses activités illicites. Une grosse part d’héritage est promise à Gino...

    Incendies

    Avec Rémy Girard, Lubna Azabal...
    Film canadien de Denis Villeneuve (2010/2h03/VOST)

    « Un thriller dévastateur du cinéaste québécois Denis Villeneuve, qui vous happe et ne vous quitte plus. Il n’y a aucune façon de chasser ce film de vos rêves. » Parfois, une image vaut littéralement 1000 mots. Les milliers et milliers de mots incandescents employés par le dramaturge Wajdi Mouawad pour sa pièce sont en effet devenus des images fortes, violentes, justes, troublantes dans le film de Denis Villeneuve. Du texte dramatique épique, homérique, est né un long métrage au confluent du thriller et de la tragédie (...)

    Je veux seulement que vous m'aimiez

    Avec Vitus Zeplichal, Elke Aberle...
    Film allemand de Rainer Werner Fassbinder (1976/1h50/VOST)

    Du 25 au 6 juin
    Le jeune Peter purge une peine de dix ans pour le meurtre d’un patron de café. Il raconte son histoire au psychologue de la prison. Peter est attentionné, généreux, serviable, mais timide et écrasé par ses parents. Il ne cesse de vouloir acheter aux autres l’amour qui lui a été refusé dans son enfance.Chaque jour, il couvre ceux qu’il aime de nouveaux cadeaux, malgré les soucis financiers (...)

    KÉRITY LA MAISON DES CONTES

    Film d’animation italien et français de Dominique Monféry (2009 - 1h20 - dès 3 ans)

    Du 11 au 22 mai
    Natanaël a bientôt 7 ans, mais il ne sait toujours pas lire... Lorsque sa tante Eléonore lui lègue sa bibliothèque contenant des centaines de livres, Natanaël est très déçu ! Pourtant, chacun de ces contes va livrer un merveilleux secret : à la nuit tombée les petits héros, la délicieuse Alice, la méchante fée Carabosse, le terrible capitaine Crochet, sortent des livres... Ils doivent prévenir Natanaël qu’ils courent un grand danger et risquent de disparaître à jamais. Pour sauver ses minuscules amis et leurs (...)

    Kurtlar Vadisi Filistin

    Avec Necati Şasmaz, Gürkan Uygun, Kenan Çoban, plus
    Film turc de Zübeyr Şaşmaz (2010/1h45/VOST)

    INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS
    Polat et ses hommes organisent une expédition punitive afin de venger leurs frères, tués sur un bateau de ravitaillement. Leur mission est claire : Trouver les responsables de cette attaque. Polat Alemdar enquête en se rapprochant pas à pas de sa cible. Mais la mission va s’avérer plus dangereuse que prévue : Leur ennemi juré leur donnera du fil à retordre de par l’atrocité de ses actes et des moyens technologiques dont il (...)

    L'Homme d'à côté

    Avec Rafael Spregelburg, Daniel Araoz...
    Film argentin de Gaston Duprat et Mariano Cohn (2011/1h50/VOST)

    JEUDI 26 MAI • 20h40 Ciné latino : El hombre al lado
    L’HOMME D’À CÔTÉ : 5 récompenses des Premios Argentins (l’équivalent de nos César), dont celui du meilleur film. Une excellente comédie grinçante qui s’avance gentiment, dans un climat burlesque et raisonnablement satirique, avant de bifurquer sur des chemins moins balisés, et de trouver une gravité inattendue et assez perturbante. C’est le 2ème film d’un duo de cinéastes argentins qu’il faudra suivre de près... Interroger un homme sur ses intentions de (...)

    l'oeil invisible

    Film français, espagnol et argentin de Diego Lerman (2010/1h35/VOST)
    Avec Julieta Zylberberg, Osmar Núñez...

    Buenos Aires, mars 1982. Dans les rues de la capitale argentine, la dictature militaire est contestée. María Teresa est surveillante au Lycée National de Buenos Aires, l’école qui forme les futures classes dirigeantes du pays. Elle a 23 ans et veut bien faire. M. Biasutto, le surveillant en chef, décèle tout de suite en elle l’employée zélée qu’il attendait et lui apprend à être l’oeil qui voit tout, mais qui échappe aux regards des autres : l’oeil invisible. María Teresa se lance alors dans une surveillance (...)

    la ballade de l'impossible

    Avec Ken’ichi Matsuyama, Rinko Kikuchi...
    Film japonais de Tran Anh Hung (2010/2h13/VOST)

    Tokyo, fin des années 60. Kizuki, le meilleur ami de Watanabe, s’est suicidé. Watanabe quitte alors Kobe et s’installe à Tokyo pour commencer ses études universitaires. Alors qu’un peu partout, les étudiants se révoltent contre les institutions, la vie de Watanabe est, elle aussi, bouleversée quand il retrouve Naoko, ancienne petite amie de Kizuki. Fragile et repliée sur elle-même, Naoko n’a pas encore surmonté la mort de Kizuki. Watanabe et Naoko passent les dimanches ensemble et le soir de l’anniversaire des (...)

    la bombe

    Avec Michael Aspel, Peter Graham...
    Film britannique de Peter Watkins (1965/48 min)

    Interdit aux moins de 12 ans
    Une bombe atomique sovietique s’abat en Angleterre. A partir de cette hypothese faite dans le contexte de la guerre froide, Peter Watkins imagine les consequences immediates de l’attaque, l’eventualite et les conditions d’une survie.

    La commune (paris 1871)

    Avec Eliane Annie Adalto, Pierre Barbieux, Bernard Bombeau...
    Film français de Peter Watkins (2000/3h30/VOST)

    Grâce à l’étonnante énergie relationnelle de près de 300 comédiens et techniciens convaincus par la pertinence du sujet et l’évidence du propos, Peter Watkins a pu reconstituer et restituer l’exceptionnelle expérience de La Commune. Peter Watkins nous réveille et nous rappelle qu’à tout moment nous pouvons en devenir les acteurs lucides, conscients et responsables.

    la lisière

    Avec Melvil Poupaud, Audrey Marnay...
    Film français et allemand de Géraldine Bajard (2010/1h40)

    Du 19 au 31 mai
    François, jeune médecin fraîchement diplômé, quitte Paris pour s’installer à Beauval, une ville nouvelle, où les pavillons flambant neufs s’alignent avec monotonie. A peine arrivé, il devient la cible d’un groupe d’adolescents, emmené par le charismatique Cédric. A la lisière de la forêt, le groupe s’adonne à des jeux dangereux, pour tromper son ennui. Jusqu’au jour où un de leurs jeux de rôles tourne (...)

    la nostra vita

    Avec Elio Germano, Raoul Bova...
    Film français et italine de Daniele Luchetti (2010/1h33/VOST)

    Claudio, ouvrier dans le bâtiment, travaille sur un chantier dans la banlieue de Rome. Il est très amoureux de sa femme, enceinte de leur troisième enfant. Un drame inattendu va soudain bouleverser l’insouciance de cette vie simple et heureuse. Pour survivre, Claudio va affronter avec rage l’injustice intime et sociale qui le touche. Le soutien de sa famille, de ses amis et l’amour de ses enfants vont (...)

    la petite vendeuse de soleil

    Avec Lissa Balera, Tayerou M’Baye
    Moyen-métrage sénégalais de Djibril Diop Mambety (1998/45 min/dès 4 ans)

    MERCREDI 25 MAI • 14h30 La petite vendeuse de Soleil A l’issue de la séance, retour sur le film avec Nicole Cornut.
    Du 25 au 31 mai
    Depuis longtemps, la vente des journaux a la criee dans les rues de Dakar etait l’apanage des garcons. Mais ce matin, cette mainmise est contestée.

    Lolita

    Avec James Mason, Sue Lyon, Peter Sellers...
    Film britannique de Stanley Kubrick (1962/2h33/VOST)

    Durant l’été, dans la petite ville de Ramslade, Humbert, un professeur de lettres divorcé et séduisant, loue une chambre dans la maison de Charlotte Haze, une matrone éprise de culture. Celle-ci essaie de séduire Humbert, mais ce dernier se montre beaucoup plus attiré par la juvénile Lolita

    LOULOU ET AUTRES LOUPS...

    Court-métrages français de Grégoire Solotareff (2003/29 min/dès 2 ans)

    Du 1er au 5 juin
    Loulou, le jeune loup, se retrouve seul au monde. Comment survivre quand on ne sait ni ce qu’on est ni ce qu’on est censé manger ? Ce film est accompagné de quatre courts métrages sur le thème du loup...

    pina

    Avec Pina Bausch, Regina Advento...
    Documentaire français et allemand de Wim Wenders (2011/1h43/VOST)

    Hommage du cinéaste allemand à la chorégraphe et danseuse Pina Bausch disparue en 2009. « Dansez, dansez, sinon vous êtes perdus » le leitmotiv en quelque sorte de la créatrice pour qui la danse était d’abord la vie, la façon la plus vraie de s’exprimer dans un monde parfois hostile. Wim Wenders revient sur ce travail, ce langage et la femme qu’était Pina, grâce à la collaboration de sa troupe, le Tanztheater (...)

    PLEIN-AIR : BENDA BILILI

     

    VILLE EN PARTAGE QUINZAINE HANDICAP 18/29 mai VENDREDI 27 MAI • 21h30 PLEIN-AIR : BENDA BILILI
    Place de l’Hotel de ville dans le cadre de Une Ville en partage, Quinzaine du Handicap en partenariat avec le Méliès et le Festival des 7 Collines avant la venue du groupe en juillet à St Etienne.
    SEANCE GRATUITE !!
    Ricky avait un rêve : faire de Staff Benda Bilili le meilleur orchestre du Congo. Roger, enfant des rues, désirait plus que tout rejoindre ces stars du ghetto kinois qui écument la ville sur des (...)

    POPEYE

    Court-métrages letton de Dace Riduze, Janis Cimermanis (2010/40min/dès 3 ans)

    18H Soirée de clôture enfant remise des prix - Jurys "mini-mules" et "mulet" suivi de Popeye
    Du 11 au 15 mai
    trois courts métrages de Dave Fleischer...
    Retrouvez le légendaire Popeye dans trois court-métrages : Aladin et la lampe merveilleuse, Popeye et Ali Baba, Popeye et Sinbad !

    PROGRAMME DE COURT-MÉTRAGES

    Film d’animation polonais et britannique de Suzie Templeton (2006/41 min/dès 7 ans)

    3 court-métrages : Le moine et le poisson, Père et filles et Pierre et le loup. Malgré les récriminations de son grand-père, un petit garçon courageux cherche à attraper un loup menaçant. Une splendeur visuelle, adaptée du conte musical de Serge Prokofiev...

    ROUGE COMME LE CIEL

    Avec Avec Luca Capriotti, Francesco Campobasso, Marco Cocci...
    Film italien de Cristiano Bortone (2004/1h30/dès 10 ans)

    Du 25 au 28 mai
    Mirco perd la vue à l’âge de dix ans et doit poursuivre sa scolarité dans un institut spécialisé. Loin de son père, il ne peut plus partager avec lui sa passion du cinéma. Il trouve pourtant le moyen de donner vie aux histoires qu’il s’invente : il enregistre des sons sur un magnétophone puis coupe les bandes, les colle et les réécoute. L’école très stricte n’approuve pas du tout ses expériences et fait tout pour l’en écarter. Mais Mirco, loin de se résigner, poursuit sa (...)

    SI TU MEURS, JE TE TUE

    Avec Jonathan Zaccaï, Golshifteh Farahani...
    Film français de Hiner Saleem (2010/1h30/VF)

    À partir du 4 mai
    Philippe, qui vient de sortir de prison, rencontre Avdal, un kurde à la recherche d’un criminel irakien. Les deux hommes se lient d’amitié. Avdal, qui rêve de rester en France, a prévu de faire venir à Paris sa fiancée, Siba. Soudain, Avdal meurt. Philippe se retrouve seul à devoir s’occuper de ses funérailles. Siba arrive à Paris et apprend la mort de son fiancé...

    twin peaks

    Avec Harry Dean Stanton, David Bowie, Moira Kelly...
    Film américain de David Lynch (1991/2h15/VOST)

    JEUDI 2 JUIN • 20h00 TWIN PEAKS / AMERICAN BEAUTY FOCUS (association d’étudiants de l’école d’architecture) propose un double programme consacré au cynisme/désenchantement de l’Amérique des « nineties ». Pour leur carte blanche, ils ont décidé de ressortir des cartons deux films qui ont marqué les esprits : TWIN PEAKS
    - Fire walks with me de David Lynch et AMERICAN BEAUTY de Sam Mendes (les Noces rebelles/Les sentiers de la perdition/Away we go).
    Tarif : 10 € les 2 films
    Etudiants (ENSASE et autres) (...)

    U

    Film d’animation français de Serge Elissalde (2005/1h15/dès 6 ans)

    Du 1er au 5 juin
    Une licorne prénommée U vient au secours de Mona, une petite fille désespérée par la cruauté de ses parents adoptifs. Le temps passe, Mona grandit et se transforme en une jolie adolescente rêveuse et très préoccupée par son aspect physique.Un jour débarquent dans ce pays imaginaire les membres d’une famille de bruyants et loufoques musiciens et, parmi eux, le charmeur Kulka...

    [CINÉ-CLUB PLAN[S] LIBRE[S] 2010-2011]

     

    ECOLE D’ARCHITECTURE DE SAINT-ETIENNE ET LE CINEMA[S] LE FRANCE
    (Les chefs-d’oeuvre invisibles du cinéma mondial d’hier et d’aujourd’hui)
    LIEU DE PROJECTION : "LE FRANCE" RUE DE LA VALSE SAINT-ETIENNE
    CARTE D’ABONNEMENT AUX 8 SÉANCES : 32 EUROS / SÉANCES À 19 HEURES tarifs habituelles et cartes abonnement Ciné-club ouvert à tous..
    JEUDI 19 MAI 19h
    Van Gogh Maurice Pialat, France, 1991. Acteurs : Jacques Dutronc, Jacques Lamblin, Elsa Zilberstein. "Pialat rejoint la peinture, mais avec son outil (...)

    [Cycle palestine/Israël : Route 181]

     

    MARDI 24 MAI • 20h00
    Depuis trois mois et dans la continuité des séances de 2010 sur la Palestine, nous travaillons à une meilleure visibilité des films qui interrogent notre rapport à l’histoire du conflit israëlo-palestinien. Dans cette perspective, nous avons invité des cinéastes du réel, qui travaillent en Israël et en Palestine, Eyal Sivan est de ceux-là. Avec ce premier épisode de ROUTE 181 départ d’une épopée de plus de 4 heures, nous vous proposons un regard inédit sur les habitants de Palestine-Israël, le (...)

  • Catégories : Nerval Gérard de

    Jacques Henric : " J'aime les gens qui refusent"

    Par Marc-Emile Baronheid - BSCNEWS.FR / L’ironie du sort ne préserve personne, surtout pas les écrivains. Jacques Henric aurait pu l’apprécier à ses dépens, si l’odyssée qu’il relate avait tourné court au sens premier du terme. Grand amoureux devant l’Eternel – on ne partage pas impunément la vie  de Catherine Millet – il a vu un jour sa prostate entreprendre une action en divorce. Branle-bas de combat ! Opération inéluctable. Par-delà le spectre de la mort, un autre enjeu se profile : un coup de scalpel maladroit et c’est l’adieu à la virilité. Le dieu Eros lui envoie un signal fort : le chirurgien chargé d’intervenir s’appelle …Casanova.

    Lire la suite

  • Catégories : A voir

    Des expos

    Joan Miró : The Ladder of Escape

    La Tate Modern aligne plus de 150 œuvres de Joan Miró (1893-1983), au style si reconnaissable (àplats de couleur vive, symboles énigmatiques, points et traits noirs rythmant...

    (1 VOTITALY_VOTE, VOTITALY_AVERAGE 2.00 VOTITALY_OUTOF)
     
    Ville : Londres
    Partagez :

    Lire la suite

  • Catégories : La littérature, La presse, Le paysage

    Le lecteur épinglé

    LE MONDE DES LIVRES | 12.05.11 | 12h29

    À bord d'une Jaguar, Lo et son père traversent un paysage désolé et pourrissant, en lisière de la ville, près du fleuve, au bord de Darling River - car tous les amants s'appellent "Darling" comme un fleuve d'Alaska. Un beau nom amer, comme ces routes plantées de prostituées, leurs parfums et leurs étreintes. Comme la coulure sucrée d'un gâteau éventré. Lo aime et rêve, grandit et se détruit. Elle devient répugnante : "Mon corps s'était métamorphosé en un caveau contenant l'enfant."

    Lire la suite

  • Catégories : Mes textes publiés

    6 de mes poèmes dans le dernier recueil des Editions Maruja Sener

    espag-mag-big_270.jpg

    Rouge, orange, jaune, vert, bleu, violet... nous avons trempé nos plumes dans l'arc-en-ciel pour vous faire rêver, de la colorisation de mondes en noir et blanc à des visions monochromes en passant par des tranches de vie où les six couleurs ont été glissées subrepticement... Mettez vos lunettes et attention aux éclaboussures, vous allez en lire de toutes les couleurs !

    Ont participé à ce recueil : Mélanie BIRON, Gérald BITSCHY, Emmanuelle CART-TANNEUR, Ludovic CHAPTAL, Guilhem COROT, Anne COURSET, Michèle DESMET, Frédéric FABBRI, Jean GUALBERT, Marie H MARATHÉE, Audrey MEGIA, Jacques PAIONNI, Ludmila SAFYANE, Macha SENER, Stéphane THOMAS, Laura VANEL-COYTTE, Brigitte VASSEUR, Delphine VASSEUR, Frédéric VASSEUR.

    300 pages, format 14 cm x 21,6 cm, couverture souple. Poids : 390 gr.

    12,00 € + frais de port

    ISBN : 978-2-917368-25-1

    http://dixdeplume.free.fr/dotclear/

     

     

  • Catégories : Des femmes comme je les aime

    Béatrice de Dié

    Il me faut chanter ici ce que je ne voudrais point chanter
    Car j'ai fort à me plaindre de celui dont je suis l'amie
    Je l'aime plus que tout au monde
    Mais rien ne trouve grâce auprès de lui
    Ni Merci, ni Courtoisie, ni ma beauté, ni mon esprit,
    Je suis trompée et trahie comme je devrais l'être
    Si je n'avais pas le moindre charme.

     

    Une chose me console: jamais, je n'eus de torts
    Envers vous, ami. Je vous aime, au contraire
    Plus que Seguin n'aima Valence
    Et il me plait fort de vous vaincre en amour,
    Ami, car vous êtes le plus vaillant de tous.
    Mais vous me traitez avec orgueil en paroles et en actes,
    Alors que vous êtes si aimable envers d'autres.

     

    Je suis surprise de l'arrogance de votre coeur,
    Ami, et j'ai bien sujet d'en être triste
    Il n'est point juste qu'un autre amour vous éloigne de moi
    Quel que soit l'accueil qu'il vous réserve,
    Qu'il vous souvienne du début
    De notre amour. A Dieu ne plaise
    Que par ma faute il s'achève.

     

    La grande vaillance qui loge en votre coeur
    Et votre grand mérite me sont sujets de tourments,
    Car je ne connais point dame , proche ou lointaine,
    Et en désir d'amour qui vers vous ne soit attirée
    Mais vous, ami de si bon jugement,
    Vous devez bien reconnaître la plus sincère
    Ne vous souvient-il pas de nos jeux-partis?

     

    Ma valeur et mon lignage, ma beauté
    Et plus encore la sincerité de mon coeur, doivent me secourir
    C'est pourquoi je vous envoie, là-bas,
    Cette chanson qui me servira de messager
    Je veux savoir, mon bel et doux ami,
    Pourquoi vous m'êtes si dur et si farouche,
    Est-ce orgueil ou indifférence?

     

    Mais je veux, messager, que tu lui dises
    Que trop d'orgueil peut nuire à maintes gens.

    Lire la suite

  • Catégories : Nerval Gérard de

    Charly-sur-Marne Un concert dans le cadre du festival

    Publié le samedi 07 mai 2011 à 11H00

     
    Le festival Jean-de-La-Fontaine fera escale à Charly, le 21 mai.

    Le festival Jean-de-La-Fontaine fera escale à Charly, le 21 mai.

    Un concert aura lieu dans le cadre du festival Jean-de-La-Fontaine, le samedi 21 mai, en l'église Saint-Martin à 20 h 45. Les musiciens de Saint-Julien interpréteront La veillée imaginaire, sous la direction artistique de François Lazarevitch, avec Françoise Masset (soprano), François Lazarevitch (cornemuses, flûte), Anne-Lise Foy (vielle à roue), Basile Brémaud (violon), Daria Fadeeva (piano) et Nita Klein, comédienne (interprétant des textes de Georges Sand, Gérard de Nerval, H. Pourrat)
    Tarif : 16 €, tarif réduit: 13 €, tarif pour les Carlésiens, 10 €. Billetterie disponible à l'office de tourisme de Charly-sur-Marne.

    http://www.lunion.presse.fr/article/culture-et-loisirs/charly-sur-marne-un-concert-dans-le-cadre-du-festival

  • Catégories : Mes photos, Saint-Etienne(Loire(42,Rhône-Alpes: vie, travail)

    Un petit tour sur les bords de Loire

     

    La ramberte est un bateau à usage unique fabriqué sur la Loire de 1704 à 1860.

    La ramberte tire son nom de la ville de Saint-Rambert-sur-Loire, dans la région de Saint-Étienne, où elle était construite. On la trouve aussi nommée "saint-ramberte" qui par déformation deviendra "salambarde". Nommer ainsi un bateau à partir de la ville ou de la région où il est construit est chose courante en milieu fluvial (cf la sisselande, le coutrillon, le marnois...)

    C'est à la suite du dégagement des gorges de Villerest des rochers qui les encombraient, par la Compagnie La Gardette en 1704, qu'une navigation exclusivement avalante put alors s'établir à partir de la région stéphanoise, afin d'exporter la houille, mais aussi les autres produits foréziens : céramiques et vins principalement. (Notons au passage que ce dérochement des gorges de Villerest aura des conséquences dramatiques dans la basse vallée de la Loire lors de la cure de 1707, le flot n'étant plus freiné par les rochers. Cela conduira à l'édification rapide des digues de Pinay et de la Roche, en 1711).

    La ramberte est un bateau assez sommaire, conçu pour tenir le temps d'un voyage unique à la descente, qui l'emmène en basse Loire ou à Paris (par la canal de Briare). C'est une version fruste et légère du chaland de Loire, construite en sapin. On le trouve aussi nommé "sapine", mais d'autres bateaux différents portent aussi ce nom sur la Saône, le Rhône et le Midi.

    Une version un peu plus grande de la ramberte sera construite à Roanne à la même époque. Elle s'appelle bien logiquement "roannaise".

    Rambertes et roannaises fréquenteront la Loire de 1704 à 1860, après avoir connu leur apogée en 1846. Quand elles cessent d'être construites en 1860, concurrencées à la fois par le rail et les canaux latéraux à la Loire (Roanne-Digoin et Latéral, ouverts tous deux en 1838), ce furent ainsi des centaines de milliers de bateaux qui, en un siècle et demi, seront descendus du haut Forez. Cette construction massive est aussi responsable de la déforestation de la haute-vallée de la Loire, et en partie de la gravité des grandes crues des XVIIIe et XIXe siècle, en particulier 1790, 1846, 1856 et 1866.

    La ramberte est assez fréquemment représentée sur des lithographies et autres gravures, mais beaucoup moins en photographie, ce qui s'explique facilement par la date de l'arrêt de sa fabrication. Néanmoins, on trouve des clichés en représentant.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ramberte

    Photo perso de cet après-midi100_0504.JPG

  • Catégories : Mes photos, Saint-Etienne(Loire(42,Rhône-Alpes: vie, travail)

    Un petit tour du côté du Crêt du Roch

    Plan de Saint-Étienne
    • Situation :A l'est du Centre ville.
    • Habitant :7 700
    • Axes routiers :5 min du centre ville.
    • Historique :
    Formé à l'origine du faubourg de la Croix et du hameau de Neyzieu, ce quartier collinaire fut le secteur historique des armuriers et à la fin du XIXe siècle de la passementerie. Il se distingue par une architecture variée composée d'un riche patrimoine résidentiel et d’anciens ateliers éclairés de grandes fenêtres permettant de profiter de leurs bonne exposition solaire.
    Il est actuellement en profonde mutation avec une rénovation des anciens immeubles et places ainsi que de la création sur le secteur Desjoyaux des habitations haute qualité environnementale.
    • Curiosité :
      • Les rues et traboulesqui dominent toute la ville.
      • Le cimetière du Crêt de Roc fondé en 1802 où sont enterrés tous les notables de Saint-Étienne.
    • Bus STAS :  37

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Quartiers_de_Saint-%C3%89tienne

    100_0488.JPGPhoto perso de samedi

  • Catégories : Des poètes et poétesses

    Une découverte dans Arpa

    La Venue
    (extraits)

    Ô vieux silence
    Comme tu trembles

    Tes mains serrant
    Leur poids d’argile

    Leur poids de sang
    Terre invisible

    Où toute nuit
    Se pétrifie

    *

    Tant de poings nus
    Pour tant de chaînes

    Si l’on avance
    L’air se dérobe

    Tous les appels
    Les cris se perdent

    Le vide avale
    L’espoir qui reste

    *

    Cette menace
    Aurait suffi

    Son œil de cendre
    Au bord du ciel

    Mais cet étau
    Sans plus de nom

    Ces deux mâchoires
    Qui se referment

    *

    Ton corps tout près
    Son verrou d’ambre

    Lampe happée
    Par les ténèbres

    Cage fébrile
    Close en son sang

    Ton corps si loin
    Au bout des lèvres

    http://www.arfuyen.fr/html/ficheauteur.asp?id_aut=1023

    Lire la suite

  • Catégories : Des poèmes

    Des poèmes dans Arpa

    NAVIGATEUR SOLITAIRE

    À présent, chaque mille que je naviguerai vers l’ouest
    m’éloignera de tout. Pas le moindre signe
    de vie : ni poissons, ni oiseaux, ni sirènes,
    ni cafard zigzaguant sur la couverture.
    Seulement l’eau et le ciel, l’horizon détruit,
    la mer, qui chante toujours comme moi la même chanson.
    Ni poissons, ni oiseaux, ni sirènes,
    ni cette étrange conversation sur la sentine
    que perçoit l’oreille aux heures de calme.
    Seulement l’eau et le ciel, le roulis du temps.
    La nuit, l’étoile Achernar apparaît sur la proue ;
    entre les haubans, Aldébaran ; à tribord,
    un peu plus haut que l’horizon,
    le Bélier. Alors j’amène, je dors. Et le néant,
    avec délicatesse, vient manger dans ma main.

    Horacio Castillo (Arpa 99)

     

    Elle chantait. Et c’était comme
    la roche doit se réjouir
    d’être pour l’eau ruisselante un passage
    ou comme le cageot dans l’herbe
    défend son coin
    de lumière quand vient le soir
    et l’écorce du sapin n’est plus
    qu’une rose halte.

    Tant, disait-elle, que cette joie
    reconnaîtra son lieu en ma voix.

    Judith Chavanne (Arpa 98)

     

     

    CE QUE SEPTEMBRE DÉCLENCHE

    Quand à la fin,
    la peau trop gonflée,
    d'un coup
    le grain de l'été se déchire,
    c'est le monde qui fait eau
    et chacun par la déchirure
    qui cherche à s'enfuir.

    Toi non. Tu es toujours là
    à aller le long de ton fleuve
    goûtant une à une
    les gouttes détachées
    de sa trop longue et brûlante
    journée.

    Jean-Marc Sourdillon (Arpa 97)

     

    LE MYSTÈRE DE LA BEAUTÉ

    L’absolu s’est manifesté dans un verre
    d’eau, quand le soleil est apparu derrière un nuage
    et lui a donné un éclat inattendu dans le plus
    gris des matins. Parfois, pense l’agnostique,
    ce qui est invraisemblable naît d’une simple explication
    logique comme si le hasard n’existait pas. Ce qu’il
    fait, cependant, c’est se mettre à la place de l’homme
    qui n’accepte pas que la beauté puisse naître de rien,
    quand il découvre qu’il est à la frontière entre ce
    qu’on sait et ce qu’on n’a pas même besoin de
    comprendre. C’est pour ça que, en buvant l’eau, j’ai senti
    l’éclat du matin me remplir l’âme, comme
    si l’eau était plus qu’un liquide incolore
    et inodore. Cependant, quand j’ai posé le verre vide,
    que j’ai senti le manque de la lumière qui l’avait rempli, j’ai pensé :
    comme elle est fragile cette petite beauté,
    peut-être aurait-il mieux valu que je reste avec ma soif.

    Nuno Júdice (Arpa 96)

    (traduit par l'auteur et Yves Humann)


     

    LE PROMENOIR MAGIQUE

    la promenade au fond du parc
    avait lieu les soirs de grand vent

    c’était la guerre et le printemps
    ne devait jamais revenir

    cependant contre toute attente
    nous étions heureux dans l’exil

    et de ce bonheur déchirant
    nous goûtions le sel dans nos larmes

    Jean-Claude Pirotte (Arpa 95)


    APRÈS L’ÉPIPHANIE

    Les lumières des crèches
    s’éteignent dans la ville.
    Il ne reste que les miettes
    clignotantes de l’étoile
    tombée en mer et sur la terre :
    le fanal d’un pêcheur,
    minuscule entre deux vagues,
    les phares dédoublés
    sur l’asphalte humide
    – et toi qui t’allumes
    avec d’autres ici-bas
    dans l’aube assombrie
    où les nuages seuls
    ont remplacé la nuit
    pour indiquer l’enfant
    à ceux qui le cherchent


    LA TOURTERELLE

    à Jean-Marc

    Le soleil de mars peine à réchauffer
    le cœur de chaque chose.
    La tourterelle seule en haut du noyer
    reflète sa tendresse
    comme si elle avait la lune dans la gorge.
    Elle répond à notre place,
    telle une sœur aînée,
    en attendant le frisson de la pierre,
    celui de la feuille à l’intérieur de l’arbre
    et celui de l’homme, encore plus secret,
    avec une tache de sang dans la voix :
    c’est le consentement amoureux aux douleurs
    de toute naissance,
    au martyre dans les pays lointains,
    aux sacrifices de la ménagère
    qui l’écoute longuement
    derrière sa vitre embuée à midi.

    Jean-Pierre Lemaire (Arpa 94)

     

    PRIÈRE

    Mon Dieu ! si plus tard un jour je suis faible,
    Si, perdant ma solitude aimée,
    Je cède à mon désir de gloire
    Et que de moi se détache ce qu’on appelle un livre, –
    Mon Dieu ! que ce ne soit pas un livre de vacances, un livre de plage :
    Un livre que des gens riches prennent pour passer le temps
    Ou être au courant,
    Mais qu’un jeune homme le soir en sa chambre solitaire
    Le lise avec toute son âme,
    Qu’ayant souffert tout le jour des gens trop bêtes
    et de la vie trop rude,
    Blessé dans sa chair et dans son cœur, –
    Il me prenne, moi,
    Comme la coquille où l’on entend la mer,
    Pour le mener en la nuit heureuse
    Où vous l’attendez.
    Mon Dieu ! que ce jeune homme m’aime,
    Qu’il ait le désir de me serrer les mains,
    Qu’il m’appelle son ami, –
    Qu’en lui il y ait joie !

    Guillevic (Arpa 83)

    (Strasbourg, 10/1/29)
    http://www.arpa-poesie.fr/Pagepoeme.html