Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon poème inédit sur ce blog:La famille est un plat difficile à avaler

Semaine du 12 au 18 décembre 2016 - Un plat difficile

Nous approchons à grands pas de la période des fêtes de fin d'année, et nous vous proposons de vous laisser inspirer par cette phrase de Francisco Azevedo : "La famille est un plat difficile à préparer. Il y a beaucoup d'ingrédients. Les réunir tous est un problème - surtout à Noël et au nouvel an." 


En vers ou en prose, votre texte devra nous parvenir avant dimanche 18 décembre à l'adresse habituelle impromptuslitteraires [at] gmail.com.

http://impromptuslitteraires.blogspot.fr/

Je n’ai plus assez d’appétit pour me mettre à table  avec ma famille

Je n’ai plus assez de patience pour attendre qu’on me passe le plat

Je n’ai plus assez de résistance pour supporter sans broncher les phrases

Assassines qui brûlent l’estomac, le cœur, l’âme et gâchent cette fête

Qui est pour moi, même si je doute, une fête qui se prépare en Avent

Elle se prépare pour moi, comme tout moment de la vie, par des lectures

Sacrées ou non, que l’on croie ou pas à l’Immaculée Conception

Lyon remercie la Vierge depuis des années par des Lumières.

 

La famille est un plat difficile à avaler quand elle est trop salée

Par les questions sur les cadeaux qui ne plaisent jamais,

Les cartes trop papier, trop numériques, trop avant, trop après

Quand rien ne va plus, je passe le plat et mon tour et je vous laisse

 

A vos repas trop lourds, trop longs, trop hypocrites, sourires de façades

Devant les rancœurs de tenaces, les mots dits, les mots tus et mensonges

Je n’ai plus assez d’appétit pour me mettre à table  avec ma famille

Je préfère les repas en amoureux avec celui que j’ai choisi

 

Si l’amour est curiosité de l’autre, j’ai longtemps été amoureuse de ma famille

Essayant par papier, appels, attentions, mémoires de leurs vies

De me faire aimer, connaître par eux mais je n’ai plus la force

Ni l’appétit, La famille est un plat difficile à avaler

 

13 décembre 2016

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.