Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

C'est la java bleue

 

Aminautes au pied marin, pour ce défi 202

Venez chalouper tous en choeur au rythme du Tango ….

avec notre moussaillon Luciole

qui a l’honneur de vous guider dans vos choix….

 

Les DEFIS POESIE :

  • 15 Mars 2018 : Poésie ou chanson ou autre sur les 4 éléments qui composent la danse :

          L’EAU, L’AIR, LE FEU, LA TERRE

  • 22 Mars 2018 : Poésie, chanson ou autre sur :

          LA RELATION A L’AUTRE

Le DEFI du LUNDI :

  • 19 Mars 2018 :

“LE TANGO EST UNE PENSEE TRISTE QUI SE DANSE !” (Enrique Santos Discépolo)

 

A vos plumes que je sais expertes et à vous lire bientôt avec beaucoup de plaisir !

DEFI n° 202 LE TANGO

Le Môt de Dômi

En voilà un défi qu’il est rigolo.

Merci Luciole de nous inviter à danser le tango.

C’est avec plaisir les filles

que je cède le pont de notre coquille

Pour danser jusqu’à la nuit

Et tant pis si les hommes ont fui.

Je ne peux que répéter les Môts de Luciole

A vos plumes que je sais expertes et à vous lire bientôt avec beaucoup de plaisir !

Bises amirales.

Dômi.

Pour info, je ne sais pas si j’étais encore sous influence de la crémaillère

ou si mes neurones étaient gelés mais voilà que je me suis

complètement plantée dans les dates des prochains défis

heureusement que le moussaillon Zaza était là pour redresser la barre

sinon je vous menais tout droit au naufrage.

Voilà qui est corrigé, alors Laura, Jazzy ne tenez pas compte

de ce que je vous ai dit hier dans les commentaires

et je vous invite à consulter le tableau en haut de page.

C'est la java bleue, 
La java la plus belle, 
Celle qui ensorcelle 
Et que l'on danse les yeux dans les yeux, 
Au rythme joyeux, 
Quand les corps se confondent. 
Comme elle au monde 
Il n'y en a pas deux, 
C'est la java bleue. 

 

Celle que ma grand-mère

Avait dansé avec mon grand-père

Un jour dans un bal populaire,

Un  bal musette où est née leur idylle.

Celle que ma grand-mère

Tenta de m’apprendre à danser ;

Avec mes talons à la mode

Je perçais son lino, mettant à nu

Le parquet : une marque du souvenir.

 

Eh Monsieur, une cigarette 
Une cibiche, ça n'engage à rien 
Si je te plais on fera la causette 

Cette cibiche que fumait mon grand-père.                                                                                 

Des paquets de quatre de l’époque, des P4.     

Cette cibiche que je fumais pour me donner confiance

Pour oublier ma timidité et mes angoisses.

Une cibiche que je fumais à la fenêtre de ma grand-mère

En cachette de mes parents.

 

Leur idylle, ses cibiches

Qu’elle me racontait.

Mes idylles, mes cibiches

Que je partageais avec elle.

Notre relation

Quoi qu’ils en disent

N’étaient  qu’à nous.

 

30 mai 2016

La chanson d'origine:http://www.lauravanel-coytte.com/archive/2017/01/09/c-est-la-java-bleue-5894278.html

 

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.