Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon texte inédit sur ce blog:Les chaises qui tournent

Défi 197 mené par FanFan sur un air de chaises musicales …

  1. décembre 2017· 5 commentaires · Catégories: Annonce défi

Voici notre amie Fanfan à la barre des « Croqueurs de Môts « 

pour la quinzaine qui arrive :Défi N°197

Elle nous propose donc de  dire ce que nous inspirent ces chaises  .

(En espérant qu’elles nous inspirent )

Pourquoi sont-elles là ?

Que font-elles là ?

Qu’attendent-elles ?

Qu’ont-elles vu ?

Etc …

Et pour corser le tout, elle  nous demande juste de glisser

deux fois le mot « chocolat » dans votre texte en vers ou en prose.

Et pour les jeudis en poésie  : l’attente pour le premier jeudi

et pensez à Noël pour le second (poèmes ou chansons )

Le Môt de Dômi

Si elles m’inspirent …

mais oui, fichtre

j’ai un poème tout prêt

dans mon grenier

sur un air de chaises musicales 

http://croqueursdemots.apln-blog.fr/2017/12/11/defi-197-mene-par-fanfan-sur-un-air-de-chaises-musicales/

Les chaises qui tournent

Comme le spiritisme était très à la mode au 19 e siècle, j’ai convoqué pour une séance de Chaises  tournantes des auteurs que j’aime comme Hugo qui souhaitait parler à sa fille Disparue. Je souhaitais aussi la présence de Baudelaire dont j’avais tant étudié l’œuvre.

Surtout, je désirais que s’asseye sur une de mes chaises mon cher Nerval dont les œuvres Complètes m’avaient accompagné pendant quatre ans. En cas d’absence de chocolat et

De ces trois-là, je m’étais dit que Balzac pourrait venir avec sa « Comédie humaine »

Dont les quelques dizaines de volumes attendent dans mon salon que je les lise.

J’aurais aimé que Stendhal s’asseye sur une chaise et me parle de  son « syndrome »

Que j’éprouve souvent lorsque je visite des « villes-modes » comme Istanbul ou Venise

Ou des musées de ces villes mythiques : Amsterdam, ses canaux et ses musées, son âme

Ne m’a pas déçu. Venez-vous asseoir aussi Mr d’ Ormesson pour une légère

Mais profonde conversation avec ces auteurs, laissons les chaises tourner et les langues

Se délier ; CHUT ! Rimbaud et Verlaine arrivent… ensemble avec une boîte de chocolat.

 

12 décembre 2017

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.