Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Catégories : Des évènements, Le Maroc:vie et travail

Le salon du livre de Casablanca (Maroc) est fini: ce que j'ai raté.

Le 10 février 2007 : Soirée poétique avec Adonis au Théâtre Mohammed VI.

 

Sur Adonis, cf. note 13.

 

 

 

le 15 février 2007

 

 

 

Table ronde : « La poésie au Maroc  et dialogue du monde »

 

Avec Benaïssa Bouhmala, Mahdi Akhrif, Khaled Belkacem

 

Organisé par la Maison de poésie au Maroc.

 

 

 

L'idée de création de l'association La maison de la Poésie au Maroc a été proclamée le 8 Avril 1996 par les poètes Mohammed Bentalha, Mohammed Bennis, Salah Boussrif, Hassan Najmi. Le premier comité de l'association s'est constitué le 21 Décembre 1997.
Aprés renouvellment, le nouveau comité constitué le 8 Avril 2001 est composé de:
Mohammed Bennis, Président et porte-parole de La maison de la Poésie au Maroc.
Wafaa Lamrani, Vice president.
Hassan El Ouazzani, secrétaire général.
Abdelaziz Boumashouli, secrétaire général-adjoint.
Khalid Belkacem, Trésorier.
Abderrahmane Tenkoul, chargé de secteurs régionaux, et relations avec les associations.
Benaissa Bouhmala, chargé de la revue et des publications.
Mahdi Akhrif, chargé du festival.
Noureddine Zouitni, chargé des traductions et de l'internet.
Mostafa Nissabouri, conseiller.
Malika Assimi, conseiller.
La maison de la Poésie au Maroc regroupe des poètes de diverses langues d'expression: arabe, français, amazigh, anglais. Elle est appuyée et conseillée dans ses activités par deux comités internationaux: un Comité d'honneur et un Comité des amis de La Maison de la poésie au Maroc.
La maison de la poésie au Maroc édite une revue trimestrielle ayant pour titre Al Bayt, publication dirigér par Mohammed Bennis avec Benaissa Bouhmala comme rédacteur en chef. L'association dispose d'un site Internet conçu par Noureddine Zouitni.
La proclamation d'une journée mondiale de la poésie le 21 Mars de chaque année est un acquis historique pour l'associattion puisque cette journée s'est concrétisée suite à l'appel lancé auprès de M. fedeerico Mayor, ancien directeur général de l'Unesco, par La Maison de la Poésie au Maroc le 21 Juin 1998.
La Maison de la Poésie au Maroc est ouverte au dialogue avec tous.

 

 

 

Source :http://www.albayt.org.ma/bayt_francais/contact.asp

Rencontre avec Yann Queffelec autour de son livre « L’amour est tombé sur la tête »

 

 

 

Rencontre avec Mohamed Bennis autour de son livre « Al Haq fi achiir/Le droit à la poésie »

 

 

 

J’aime beaucoup ce titre : « Le droit à la poésie »

 

 

 

Présentation « D’un regard, l’autre. L’art et ses médiations au Maroc-peintures » de Farid Zahi

 

 

 

Cf. le site de Farid Zahi : http://www.faridzahi.com/accueil.htm

 

 

 

Rencontre avec Anne Bragrance

 

 

 

D'origine andalouse, Anne Bragance est née à Casablanca. Elle y a grandi dans un milieu cosmopolite où le français, l'espagnol, l'italien et, bien sûr, l'arabe, se métissaient pour la plus grande délectation de son oreille... Arrivée en France à l'âge de seize ans, elle doit oublier le joyeux " pataquès " qui a bercé son enfance et s'employer à maîtriser la langue française car son désir est de devenir écrivain. Elle se marie très jeune, met au monde deux petites filles, mais les joies - et les soucis - de la maternité ne la détournent pas de sa passion première : la littérature. A vingt-huit ans, elle publie son premier roman chez Flammarion. Beaucoup d'autres suivront, sous les couvertures du Seuil, de Grasset, du Mercure de France, de Laffont, de Julliard ... Le goût d'Anne Bragance pour la nature, les jardins, les fleurs, l'a toujours tenue éloignée de Paris. Elle vit aujourd'hui dans une " maison de papier " (car les livres y sont rois), au milieu d'un parc qui domine une charmante vallée des Cévennes.

 

 

 

Une enfance marocaine, Actes Sud.

 

 

 

Sauf à utiliser de puissantes focales pour aller explorer les zones éloignées du passé, les souvenirs parfois se dérobent et je peine à les débusquer. Alors je renverse la tête dans l'espoir de les repérer, de les identifier, et l'enfance, cette naine blanche, cet astre perdu - mais non pas mort - qui n'en finit pas de tournoyer, de scintiller, me jette aux yeux sa poudre d'or. Alors me revient le goût des vertiges et j'entends à nouveau la musique des météores. A.B.

 

 

 

Source :http://www.librairie-gaia.com/Archives/Bragance/Bragance.htm

 

 

 

 

 

Table ronde « La nouvelle littérature marocaine d’expression française » animée par Kacem Basfao avec Mohamed Hmoudane (cf. note 13), Abdellah Taïa (cf. note du 1302/2007 et celle du 20/12/2006 : entretien avec Abdallah Taïa), El Driss Hadaoui, Jacob Cohen.

 

 

 

Comédien, réalisateur et auteur de « Vivre à l’arrache », El Driss, de son vrai nom Driss El Haddaoui est né au Maroc et a vécu son adolescence à Clermont-Ferrand avant de s’installer à Paris comme réalisateur et comédien. Il est surtout connu pour sa participation à la série télévisée P.J (Police Judiciare) en France.

 

A l’occasion de la 13ème édition du Salon International de l’Edition et du Livre de Casablanca, El Driss sera aussi le 17 février à 15 h à la médiathèque de l’IFC autour de son livre.

 

Déracinement, errance, exclusion, délinquance, immigration clandestine, tels sont les nombreux thèmes abordés dans ce premier roman.

 

 

 

Source :http://www.lereporter.ma/article.php3?id_article=3099

 

 

 

 

 

Jacob Cohen est né en 1944 à Meknès, ville impériale du Maroc.

 

Ecrivain franco-marocain. Habite à Paris.

 

Polyglotte et voyageur. Anciennement traducteur et enseignant à la Faculté de Droit de Casablanca.

 

  

 

Nouveau roman :

 

« Du danger de monter sur la terrasse»

 

 Premier roman :

 

« Les noces du commissaire»

 

 Deuxième roman :

 

« Moi, Latifa S.»

 

 

 

Source :http://membres.lycos.fr/jacobcohen/

 

 

 

 

 

Soirée poétique avec Mahmoud Darouiche au Théâtre Mohammed VI.

 

 

 

Ca et beaucoup d’autres choses encore ; trop long à énumérer...

 

 19/02/2007 01:40

Commentaires

  • tu passes de bonnes journées à ce salon du livre,,encore des ouvrages à lire

    merci pour ces infos

    bizz

Les commentaires sont fermés.