Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LA CUISINE SENT BON L’OSEILLE (Maurice Carême pour les jeudis en poésie)

Ohé Mâtelôts !!!

Me voici très en retard

Pour vous annoncer le défi de cette quinzaine.

J’étais à deux doigts de vous dire que je reportais

à la quinzaine suivante, quand j’ai découvert un article

ce matin chez une blogueuse non habituée

chez les Croqueurs de Môts

mais que beaucoup connaissent.

Quand j’ai lu son article, je suis allée la voir

pour lui proposer …. non lui imposer

d’être le capitaine de cette quinzaine

ce qu’elle a accepté sans condition.

Alors voici, je vous présente son défi …

Au cours d’une de ses balades sur internet, Florence (Le blog Testé pour vous)

a découvert une photographe croate Lana Mesic…

Elle a regardé avec délice ses oeuvres,

notamment une tour réalisée avec 15 000 pièces de 2 pence : la Penny Tower

Et là, elle tombe sur une histoire pas banale…qu’elle s’empresse de raconter !

Lorsque Lana Mesic a terminé la Penny Tower,

elle se demande quoi faire des 15 000 pièces de 2 pence.

Elle pourrait les ramener chez elle…mais avec son ami Jamahl McMurran,

ils ont une autre idée : laisser les pièces en tas, sur le bord d’un canal à Londres,

et enregistrer ce qui se produira ! Aussitôt pensé, aussitôt fait !

Pour ce défi Florence nous demande qu’elle aurait été notre réaction ?

Le Môt de Dômi

Etant donné que notre amie Florence est un mâtelôt occasionnel

c’est moi qui vous donne les directives pour ce défi.

Lundi 29 mai : présentation du défi sur vos blogs

Jeudi 25 mai : 1er jeudi poésie … thème que je propose « Oseille »

Jeudi 1er juin : Second jeudi poésie  … thème que je propose « Au diable l’avarice »

Pour les « manque d’inspiration » ce sera thème au choix.

Je suis très heureuse d’accueillir Florence chez les Croqueurs de Môts

Et pour ceux qui ne la connaissent pas , vous ne serez pas déçus

parole de bonne copine 
<a id=

LA CUISINE SENT BON L’OSEILLE

La cuisine sent bon l’oseille.
La soupe fume sur la table.
La nappe jaune y est semblable
À un rectangle de soleil.

On croirait voir des pâquerettes
Fleurir sur le bord des assiettes.
Les fourchettes et les couteaux
Portent des clartés sur le dos.

Le sel montre son aile d’ange.
Dans un grand plat bleu, les oranges
Sont aussi gonflées que les joues

Des enfants impatients qui soufflent
Sur la fumée où, toute blanche,
Tourne royalement la louche.

(Maurice Carême)

Illustration: Paul Delvaux

 

https://arbrealettres.wordpress.com/2017/01/07/la-cuisine-sent-bon-loseille-maurice-careme/

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.