Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

hölderlin

  • Catégories : Hölderlin Friedrich

    "A Diotima" d'Hölderlin

    diotima.jpgSi du lointain, dont nous voici maintenant séparés,

    Je ne te suis point étrangère, oh! le passé,

    A toi, le commensal de mes douleurs!

    Peut toujours t'apporter quelque bienfait encore,

     

    Dis-le aussi, quelle est l'attente de l'amie,

    Dans ces jardins, après les temps d'effroi

    Et de ténèbres où nous faisons rencontre,

    Près des fleuves, ici, du très-saint monde originel.

    Lire la suite