Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Mon poème inédit:Qui eut cru?

     

    Qui eut cru que nous serions encore ensemble

    Au bout de dix-huit belles  années très fortes

    En coups durs, coups d’éclat et coups de foudre

    Recommencés chaque jour de notre vie quotidienne ?

     

    Qui aurait parié sur notre couple, notre mariage ?

    Nous semblions si dissemblables,  presque inconciliables

    Pourtant, nous avons chacun fait un bout de route

    L’un vers l’autre, pour une longue route l’un avec l’autre

     

    Qui eut cru

    Pas les hurluberlus, ni les malotrus

    Qui eut parié

    Pas les jaloux qui nous ont envié

     

    Nous n’avons pas cru

    Mais nous avons tenu

    Nous n’avons pas parié

    Mais  nous avons gagné, nous nous sommes aimés

     

    Mercredi 25 septembre 2013

    Lien permanent
  • FILHOL Emmanuel

    Le contrôle des Tsiganes en France (1912-1969)
     

    31,00 € TTC

    Résumé

    Cet ouvrage expose la genèse du dispositif législatif de contrôle des nomades instauré par la loi de 1912, de son élaboration à son adoption et à sa mise en application, ainsi que les incidences indirectes que la loi eut sur le traitement administratif des Tsiganes pendant les deux guerres mondiales et jusqu’à son abrogation en 1969.

    Lire la suite

    Lien permanent
  • Taxe à 75 % : Aulas craint pour son stade

    23 octobre 2013 à 21:06
     

    Adoptée par les députés en début de semaine, la taxation à 75% des très hauts salaires prélevée directement via les entreprises met le feu au foot français. Elle est «de nature à menacer un projet comme le Grand Stade de Lyon pour l’Euro 2016», a dénoncé hier Jean- Michel Aulas qui évoque une taxe «inéquitable» et «anti-emploi». Le président de l’Olympique lyonnais s’exprimait à la sortie d’une réunion de la commission mise en place par le ministère des Sports sur la compétitivité du foot, au siège de la Fédération française de football. Les acteurs du foot français ont décidé de suspendre leur participation à cette commission pour marquer leur colère. Des clubs comme Saint-Etienne et Lille, qui devront débourser 1 million et 5 millions, ont déjà annoncé qu’ils ne pourront pas payer cette taxe. Si les clubs boycottent leur ministère, ils ont en revanche confirmé qu’ils seraient présents à la rencontre prévue avec François Hollande le 31 octobre.

    http://www.liberation.fr/economie/2013/10/23/taxe-a-75-aulas-craint-pour-son-stade_941913

    Lien permanent