Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • Catégories : A voir

    L'art de la fenêtre, de Dürer à «Windows»

     

    Par Eric Bietry-Rivierre
    15/02/2013 | Mise à jour : 19:11

    À Lausanne, la Fondation de l'Hermitage explore un thème qui fascine les peintres.

     

    Dominant Lausanne, avec une vue imprenable sur le lac Léman et les Alpes, la Fondation de l'Hermitage, belle maison de maître du XIXe siècle, compte actuellement près de deux cents fenêtres. Il y a les vraies, bien sûr, splendides baies gorgées...
     
  • Catégories : Train, tramway et autres transports en commun

    Cinq ans de retard pour le métro du Grand Paris

     

    Par Dominique Malecot | 15/02 | 07:00
     
     

    Le déplafonnement des taxes et l'augmentation du versement transport sont les pistes pour financer les travaux

    Le gouvernement annoncera début mars ses choix sur l'avenir du futur métro de rocade de la région parisienne Grand Paris Express. Pas question de sortir du cadre de la loi sur le Grand Paris, ce qui l'obligerait à revoir toute la procédure et ferait perdre des années.

    Lire la suite

  • Catégories : A voir

    A Metz, la ligne s'évade de la page

    LE MONDE | 14.02.2013 à 14h19 • Mis à jour le 14.02.2013 à 14h57

    Par Emmanuelle Lequeux

    Kandinsky travaille ses lignes dans cette "Empreinte des mains de l'artiste" (1926, détail). Kandinsky travaille ses lignes dans cette "Empreinte des mains de l'artiste" (1926, détail). | ADAM RZEPKA/ADAGP/CENTRE POMPIDOU/RMN

    Il n'y a pas plus ténu. Une ligne, juste une ligne. Pourtant, autour de ce très fin motif, Metz offre deux expositions remarquables, au Centre Pompidou et au FRAC Lorraine. La première dévoile quelques-uns des secrets du cabinet d'art graphique du Musée national d'art moderne à Paris. Mêlés à photos et vidéos, quelque 200 stupéfiants dessins sélectionnés parmi 19 000 feuilles jouent leurs harmoniques de noir et blanc. Mesure du monde, compositrice de paysages, dresseuse de calligraphies...

    Lire la suite

  • Catégories : A lire, Voyage

    "KILOMÈTRES CONTEURS" d'Hubert LAUTH

    couverture

    En voiture pour une échappée belle à travers la France, une escapade joyeuse dans le temps de notre enfance.

    Un savoureux récit sur les routes de l'Hexagone dont le héros est une auto et le lecteur son passager.
    C'est à bord d'une ID –à qui l'auteur donne une âme – que l'on embarque pour des pérégrinations dont la voiture devient le guide stimulant. La fameuse ID, soeur jumelle de la DS, a vu le jour dans les années 50. Originale voire révolutionnaire pour l'époque, elle est restée chère à bien des coeurs et fait partie de notre inconscient collectif. Le lecteur suit son regard, partage ses ressentis, ses émotions, ses rencontres et même ses rêves. Avec elle, il prend la tangente pour un Tour de France à la découverte de ces petites choses ou de ces évènements minuscules qui habitent les parcours et que l'on croyait disparus ou que l'on pensait avoir oubliés. On traverse ainsi montagnes, plaines, forêts et campagnes pour aller voir la mer. On découvre villes et villages, on prend le bac pour aller d'une rive à l'autre d'un fleuve, on file à vive allure sur les routes qui « s'enfoncent, émergent, respirent, déferlent, se croisent et s'entrecroisent puis disparaissent ».
    Les Dames de France des centres-villes, les places des jours de marché, les fêtes de villages, les sites touristiques et leurs hôtels avec vue panoramique, un mariage dans la grande ville, des ébats amoureux dans l'habitacle de l'I.D... Autant d'instants volés et de lieux surprenants qu'Hubert Lauth retranscrit avec justesse et poésie.
    Et lors de ce joli périple, il y a des rencontres improbables avec Guillaume Le Conquérant, Gérard Philipe, le Général et Yvonne, mais surtout Jean Jaurès, que l'ID rêve de prendre en stop.
    Au fil des pages, la route est si belle, les découvertes et les rencontres si inattendues que l'on ne peut trouver le temps long, et on craint à tout instant de s'arrêter ou que le voyage ne se termine. Avec cette ID douée pour le voyage, si sympathique, et la plume alerte de l'auteur, on avale les kilomètres avec joie, on est dans notre lecture en roue libre comme poussé par le vent.
    Hubert Lauth est néà Castres, dans le Tarn. Il a été concepteur-rédacteur puis directeur de création dans la publicité. Il est aujourd'hui producteur et auteur de programmes de télévision. Kilomètres conteurs est son premier livre.
    http://www.laffont.fr/site/kilometres_conteurs_&100&9782221133279.html
  • Catégories : CELLES QUE J'AIME, Des femmes comme je les aime

    Ces femmes qui ont réveillé la France de Jean-Louis Debré et Valérie Bochenek

    Jean-Louis Debré et Valérie Bochenek - Ces femmes qui ont réveillé la France.

    Fayard

    • Broché

    • Paru le : 03/01/2013
    Qui connaît Elisa Lemonnier, Julie-Victoire D'aubié, Jeanne Chauvin, Madeleine Brès, Hubertine Auclert ? Si les jeunes filles peuvent aujourd'hui passer le baccalauréat, suivre des études supérieures, devenir médecin, avocat, voter, être élues, c'est grâce au combat de ces femmes pour imposer à une société masculine des réformes leur permettant simplement d'exister. Qui a été la première femme musulmane membre d'un gouvernement ? Qui leur a ouvert les portes de la franc-maçonnerie ? George Sand, Colette, Marguerite Yourcenar, Simone Veil ont provoqué des prises de conscience.
    Marguerite Boucicault a bousculé les règles du commerce. Marie Curie a révolutionné la recherche scientifique. Les femmes évoquées dans ce livre se sont toutes élevées contre les corporatismes, les privilèges et immobilismes. Elles ne se sont pas contentées de critiquer, elles ont proposé des ruptures, provoqué des mutations. Toutes étaient des militantes de la liberté et de l'égalité. Plus qu'un livre d'histoire, Ces femmes qui ont réveillé la France est aussi une réflexion sur la République et ses valeurs.
    http://www.decitre.fr/livres/ces-femmes-qui-ont-reveille-la-france-9782213671802.html
     
  • Catégories : J'ai aimé, J'ai lu, Voyage

    J'ai rencontré hier après-midi:OLAF LANDAU,Un an de cabane

    Un an de cabaneEn 1979, Olaf Candau construisait des cabanes avec ses copains aux Deux-Alpes. Vingt ans plus tard, sans autre technologie qu’une scie, une hache et un fusil, il s’est enfoncé dans le Yukon, vers le mythe du Grand Nord canadien. Au pays de James Oliver Curwood et Jack London, il a construit une cabane.

    Un an de cabane, un an de silence, de conflits avec les martres et les ours, un an d’échecs avec les poissons, un an à bâtir et à se protéger.

    Un an de vie, de la vie la plus simple qui soit.

    http://www.editionsguerin.com/boutique_fr_article_1.html

    jE  suis jurée de ce prix littéraire:


     

    Prix littéraire

    Envie d’évasion ?

    Découvrez notre sélection de récits de voyages :
    couverture livre Tropique du Bayanda       couverture livre "un an de cabane"       couverture livre 'espiritu pampa"       couverture livre "aux portes de l'orient - l'asie à vélo couché"

    Lisez et votez jusqu’au 10 mars 2013

    Cafés lectures organisés avec les auteurs en janvier et février et pendant le festival.

    Remise du prix en présence des auteurs pendant le festival.

    Renseignements dans les médiathèques participant au prix , à la Librairie de Paris (à St Etienne) ou à la Librairie Raconte-moi la Terre (à Lyon)


    Précédentes publications:

    22/12/2012 22:19

    22/01/2013 08:52

    25/01/2013 09:44

  • Catégories : A lire

    "Appelle-moi Stendhal" de Gérard Guégan

    Appelle-moi Stendhalhacun le sait, tout ce qui s’est écrit sur la mort d’Henri Beyle, alias Stendhal, relève de l’invention. Même son cousin Romain Colomb a biseauté les cartes. Même Mérimée, ami de longue date, a cherché le scandale en déformant les faits. 
    L’événement a pourtant eu un témoin direct, Joseph Lingay. Éminence grise de la monarchie de Juillet, cet élève de Fouché, qui se disait « le plus corrompu des corrupteurs », régnait sur les fonds secrets de cinq ministères. Il en fit ainsi profiter Gautier, Nerval, Heine. Et, fort de son pouvoir, il était sur le point en mars 1842 d’envoyer à l’Académie son cher Stendhal, avec qui il avait partagé plus d’un plaisir. 
    Tous les deux, d’ailleurs, sortaient d’un bordel le soir où, foudroyé par l’apoplexie, l’écrivain manqua s’écraser sur le pavé parisien. Dans les heures, les jours suivants, Lingay s’employa à assurer sa légende, en s’aidant d’Old Nick, le découvreur de La Chartreuse, du jeune Gobineau, Ultra rallié à la cause de Mathilde de La Mole, et de Balzac, pas des plus rigoureux quand il y allait de l’argent.
    Parce qu’il a pu consulter les carnets secrets de Lingay, réputés perdus, et un inédit de Gobineau connu du seul Aragon, Gérard Guégan s’est autorisé à tutoyer l’Histoire le temps d’une dernière valse. La dernière valse du romantisme. Les femmes y sont audacieuses et les hommes brillants. 
    C’est la vie. La vraie. La belle.
     
     

  • Catégories : Balzac Honoré de

    La mort de Balzac

    La Mort de Balzac

    est un ensemble de trois sous-chapitres initialement destinés à figurer dans La 628-E8 de l’écrivain français Octave Mirbeau, en novembre 1907, et retirés au dernier moment, à la prière de la fille octogénaire de Mme Hanska, la comtesse Mniszech[1]. La Mort de Balzac a été publié par Pierre Michel et Jean-François Nivet en 1989, aux Éditions du Lérot, puis en 1999, aux Éditions du Félin. Une première édition séparée des trois sous-chapitres avait précédemment paru en 1918 sous le titre de Balzac, « Aux frais d'un amateur », et le tirage en était limité à 250 exemplaires. Des rééditions ont paru en 2011 chez Sillages et en 2012 à la République des Lettres et aux Éditions de l'Herne.

    Lire la suite

  • Catégories : A lire, Nerval Gérard de

    Entre deux rives, par Emmanuel de Waresquiel

    Par (L'Express), publié le24/10/2012 à 16:00

    Le temps d'un essai en forme de chatterie, Emmanuel de Waresquiel délaisse Talleyrand, Fouché, la Restauration, et se penche avec une tendresse mélancolique sur la vie de ses neuf écrivains les plus familiers. "A tous, écrit-il, j'ai posé cette même question. Dis-moi comment tu es mort. Tu me diras qui tu es, moi qui sais à peine qui je suis." De cette galerie de portraits émergent les suicidés Zweig, Vaché, Rigaut, le fusillé Brasillach, le mal luné Léautaud ("Je n'ai jamais eu de chances avec les femmes, leur bêtise a toujours dépassé mon amour"), le réservé Gracq... Chacun y trouvera son miel. Notre favori est Charles Joseph de Ligne, "militaire par atavisme et par plaisir, amateur d'art et de jardins par goût, écrivain par manie, courtisan par nécessité", qui se payait le luxe d'appeler Catherine II "Ta Majesté". Quant à Emmanuel de Waresquiel, il confirme que derrière l'historien se tient en embuscade un styliste prêt à d'autres aventures littéraires

    http://www.lexpress.fr/culture/livre/entre-deux-rives_1178194.html

  • Catégories : A lire, Les polars

    "Le dernier roi de Brighton "de Peter Guttridge

    Le dernier roi de Brighton 

    1963 : John Hathaway est le jeune fils d'un parrain de Brighton, Dennis. Il a son groupe de rock, The Avalons, et se produit dans les bars aux ordres de son père. Parallèlement, celui-ci l'initie progressivement à ses affaires. Les concerts permettent d'organiser un juteux trafic de drogue. Le batteur du groupe, Charlie, devient un homme de main de la famille. Il se charge notamment d'éliminer deux truands londoniens qui tentent de s'imposer à Brighton.
    Alors que John découvre l'étendue des affaires de son père et la manière dont il fait régner la terreur dans la ville, celui-ci fait chanter le chef de la police, Philip Simpson, lequel a tenté de faire disparaître des pièces relatives à l'enquête sur le meurtre des malles (voir Promenade du crime). Parallèlement, John s'éprend d'une jeune étudiante dans la mouvance peace and love. Un jour, elle survient chez les Hathaway alors que Dennis règle son compte à un rival.
    Dennis exige de John qu'il l'abatte mais c'est finalement Charlie qui s'en charge.

    http://www.evene.fr/livres/livre/peter-guttridge-le-dernier-roi-de-brighton-1751205.php

  • Catégories : Le paysage

    Gabriele Basilico, de ville à trépas

    13 février 2013 à 21:06

    Par BRIGITTE OLLIER

    Disparition. Le photographe documentariste milanais, amoureux de l’urbanisme et auteur de plus de soixante livres, est mort hier, à l’âge de 68 ans, d’un cancer des poumons.

    Rio, 2011. - Gabriele Basilico. Galerie Anne Barrault

    Lire la suite

  • Vivaldi

    Vivaldi est né le 4 mars 1678 à Venise. Vivaldi fut initié à la musique par son père, violoniste à la cathédrale Saint-Marc. 

    Il fut ordonné prêtre en 1703. Cette même année, Vivaldi occupa la fonction de professeur de violon à l'Ospedale della Pietà. Il composa à cette époque ses premières œuvres, publia en 1711 à Amsterdam un recueil de douze concerti, créa son premier opéra connu, Ottone in Villa (1713), exerça les activités de compositeur et d'imprésario du théâtre Sant'Angelo à Venise. 

    Nommé maître de chapelle à la Pietà en 1716, il entama des tournées en Italie, en Allemagne, en Autriche et aux Pays-Bas. Il fut nommé maître de chapelle par le prince de Mantoue de 1718 à 1720, effectua de nombreuses tournées dans les différentes villes d'Italie où il fit jouer ses œuvres.

    Lire la suite

  • Catégories : L'art

    Solomon ROSSINE "Une oeuvre au rouge"

    L’exposition de Sorèze propose une série d’œuvres réalisées par l’artiste entre 1979 et 2011. Elles sont accompagnées de photographies d’Hervé Desvaux, visibles dans la galerie de la chapelle, prises en Russie en 2010 et en 2011 à l’occasion notamment de la rétrospective de l’œuvre de Rossine au musée d’Art russe de Saint-Pétersbourg.

    Lire la suite

  • Catégories : Des photographies

    Livre édité par Rizzoli

    . Vernissage 1er mars 2012 à 20h.

     


    A. galerie presente : "Listen" de Mark Seliger

    Campagnes publicitaires, mode, clips vidéo, pendant + de 20 ans, MARK SELIGER a photographié les plus grands de ce monde.
     
    Pour la 1ère fois, il présente chez A.galerie son travail personnel et plus intime en tirages platine d'une qualité exceptionnelle : "LISTEN"... des images à écouter...

    Tirage platinum palladium

    http://www.mobbee.fr/A-galerie-presente-Listen-de-Mark-Seliger_a3576.html

  • Catégories : L'art

    Martin Bissière « La Montée des Extrêmes »

    La Montée des ExtrêmesExposition du 11 octobre au 17 novembre 2012

    Les œuvres présentées à la galerie 53 représentent les plus récents développements
    de la série « La Montée des Extrêmes ». Tous les cycles antérieurs se sont terminés
    par un passage à un autre état et ont été des degrés qui ont amené Martin Bissière
    à ce paroxysme d’énergie et de couleur intense. La Montée des Extrêmes est en résonance
    avec la topographie mentale de nos sociétés, une réponse aux sollicitations mimétiques
    du flux constant des images, le sentiment de l’imminence d’un chaos extraordinaire.


    http://www.galerie53.com/spip.php?rubrique77

  • Catégories : J'ai lu, Littérature jeunesse, MON TRAVAIL

    "Pas demain la veille" de Christophe Léon

    Pas demain la veilleLoulou-Antoine c’est un cocktail détonnant : de l’énergie à revendre, une lucidité à toute épreuve, une mauvaise humeur permanente et, pour clore le tout, une verve à la Zazie (celle du métro).
    Loulou-Antoine brandit son incapacité à la tendresse comme un étendard. Les bisous, la compassion, les pleurnichages, c’est pour les autres. Elle avance droit dans la vie, s’agace de la mièvrerie de sa mère et de l’incapacité de son père à faire les choses simplement, surtout depuis que ses parents sont séparés.
    Son seul vrai copain (mais le sait-il ?), c’est ce clochard qu’elle retrouve sur son banc le mercredi. Il pue, et Loulou-Antoine s’obstine à lui poser la question qui dérange, celle à laquelle il ne répond jamais : « Tu faisais quoi, avant d’être clochard ? »
    Avec ce caractère-là, elle ne va pas se laisser vaincre par une petite maladie de rien du tout, qui la fait tomber dans la rue, l’envoie à l’hôpital, lui fait perdre ses cheveux… Elle ne perd rien non plus de sa lucidité pour décrypter les embarras et circonvolutions des adultes face au cancer des enfants…

    http://www.editions-thierry-magnier.com/9782844205711-l-christophe-leon-pas-demain-la-veille.htm