Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Catégories : A lire, L'art, La presse

    Je suis en train de lire:L'Oeil N°650

    L'OeilOctobre 2012

    Les déclarations étaient prévisibles, attendues même. La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a annoncé l’arrêt des « grands chantiers » lancés par le précédent locataire de la Rue de Valois, Frédéric Mitterrand. Toujours au stade embryonnaire, la Maison de l’histoire  de France est ainsi enterrée et ne rejoindra donc pas les Archives nationales dont le personnel est visiblement soulagé. « Contestable idéologiquement », le projet était par ailleurs « coûteux », a affirmé la ministre sur France Inter. Tout juste restera-t-il donc un site Internet, puisque l’établissement public de la MHF, dirigé par Maryvonne de Saint-Pulgent, a bel et bien été créé en janvier. Fini aussi pour l’hôtel de Nevers qui devait, après l’annonce de M. Mitterrand en juillet 2011, exposer la photographie patrimoniale en remplacement de l’ancien hôtel de Sully à Paris revenu dans le giron du Centre des monuments nationaux. Le Centre ...

    http://www.lejournaldesarts.fr/oeil/couvertures/numeros/parus_couverture/00593/oeil-octobre-2012.php

    Je précise que cette article n'est pas de moi (lien vers la page citée et si possible son auteur)mais que je suis auteure et que vous pouvez commander mes livres en cliquant sur les 11 bannières de ce blog

  • Catégories : Blog

    Vous êtes 75 abonnés

    à la news de ce blog, je ferme mon petit  blog qui me prend trop de temps pour trop peu de visites, je ferme aussi ma page FB(dans la mesure où c'est possible)

    pour me recentrer sur ce blog:

    http://www.lauravanel-coytte.com

    mon travail

    et ma vie

    Merci et à bientôt

     

  • Catégories : A voir, Des anniversaires, Des évènements, Le paysage, Voyage

    Tricentenaire de Francesco Guardi

     

    Le Musée Correr de Venise célèbre le tricentenaire de la naissance de Francesco Guardi (1712-1793) à travers une centaine de peintures et de dessins. Après une formation picturale auprès de son père Domenico, en compagnie de ses frères Nicolò et Antonio, les toiles de ses débuts représentent des scènes de vie proches de celles de Pietro Longhi tel Le ridotto ou Le parloir des nonnes de San Zaccaria. Ses premières vedute, vers 1755, s’inspirent de celles de Canaletto et Marieschi comme la Place Saint-Marc de la National Gallery à Londres. En 1746, un anglais lui commande deux grandes vues de la Place Saint-Marc, puis il peint les douze toiles des Fêtes doganales d’après les estampes que Giambattista Brustolon grava lui-même d’après les toiles de Canaletto. Suivront en 1782, les quatre peintures commémorant la Venue du pape Pie VI à Venise puis des toiles célébrant le voyage « incognito » de l’archiduc de Russie sous le nom de comte du Nord. Son style devient de plus en plus libre et allusif, les proportions entre les divers éléments moins importantes, les figures se conçoivent en quelques traits de couleurs, la lagune se dissout dans des vastes étendues d’eau et de cieux. Ses Fantaisies et Caprices représentent des villes imaginaires immergées dans le vert de la campagne vénitienne. Oublié à sa mort en 1793, le 19e le redécouvre. Pietro Zampetti lui consacre une grande exposition au palazzo Grassi en 1965.

    Gilles Kraemer

    Infos pratiques
    Francesco Guardi
    Du 28 septembre 2012 au 6 janvier 2013
    Musée Correr
    San Marco 52 - 30124 Venezia
    Tél.                              +39 041 240 52 11         +39 041 240 52 11         +39 041 240 52 11


    www.correr.visitmuve.it
    - Direction scientifique Gabriella Belli
    Commissariat de Alberto Craievich et Filippo Pedrocco
    Catalogue Francesco Guardi sous la direction de Alberto Craievich et Filippo Pedrocco, éditions Skira.

    http://lagoradesarts.fr/Tricentenaire-de-la-naissance-de-Guardi.html

  • Le cabanon du Claou

    Gardanne vue du Claou, une huile sur toile peinte en 1886 (58 x 79 cm, collection Hahnloser, Berne).

    Année Cézanne : inauguration du cabanon du Claou

    Publié le mardi 11 avril 2006

    En 1886, Paul Cézanne peignait Gardanne vue du Claou, un modeste cabanon près d’un grand pin penché par le mistral. Cent ans plus tard, la Ville de Gardanne a racheté la parcelle et a restauré la bâtisse, inaugurée le 8 avril dernier.

  • Catégories : Des expositions, Des musées, J'ai aimé, J'ai lu, L'art

    Dossier de l'Art hors-série n° 16:1917

    Dossier de l'Art hors-série n° 16 - Juin 2012

    Donner à voir une année de création, tel est l’ambitieux projet de l’exposition « 1917 », présentée au Centre Pompidou-Metz. Une année de création en temps de guerre, qui plus est. Alors que ce premier conflit mondial s’éternise et s’enlise, que des dizaines de milliers d’hommes meurent des deux côtés du front, qu’en est-il de l’art, de la littérature ou du cinéma ? Réponse en près de 800 œuvres et documents que réunit leur date commune : 1917.

     

    Articles

    • 1917 ou la carte visuelle d'une année
    • Parade ou le plus grand Picasso du monde
    • 1917 art et histoire
    • De la création en temps de guerre
    • L'art à l'épreuve de la guerre
    • L’art dans les tranchées
    • L'identité sous les décombres
    • Les artistes camoufleurs de l’armée française
    • 1917 à... Zurich, Leyde, Ferrare et Moscou
    • Peindre après la guerre, redevenir humain

    http://www.dossier-art.com/numero-16/1917.3600.php

    Expo au Centre Pompidou Metz jusqu'au 24 septembre

  • Catégories : Chagall Marc

    1917

    Félix Édouard Vallotton, <i>Verdun</i>L’exposition 1917 questionne la création artistique en temps de guerre, à l’échelle de cette « année impossible »¹ au cours de laquelle le monde s’enlise dans un conflit dévastateur, avec la présentation exceptionnelle du rideau de scène du ballet « Parade », œuvre monumentale de Picasso, qui n’a pas été montrée en France depuis plus de vingt ans.

    Lire la suite

  • Nous avons aimé cet après-midi:Le château de Vauvenargues

    Picasso. Métamorphoses.
    Le château de Vauvenargues.
    25 mai-27 septembre 2009

     
    de l’atelier Cézanne et des carrières de Bibémus en 2006, l’ouverture
    au public du château de Vauvenargues pendant le déroulement
    de l’exposition marque sans aucun doute l’originalité profonde de ce projet
    et le désigne comme un événement unique. Le château de Vauvenargues,
    par son histoire et celle de ses propriétaires, est en effet un des fleurons
    du patrimoine aixois. Il y a cinquante ans en 2009, Picasso s’y installait,
    après l’avoir acheté en septembre 1958. Même s’il ne l’a occupé que pour
    une période relativement courte, il y a produit des oeuvres dont la grande
    originalité porte la marque de ce séjour. Il crée là un style caractérisé
    par des formes et des couleurs propres à exprimer ce bonheur de peindre
    auquel il veut, plus que jamais, se consacrer exclusivement...
     
    Chateau de Vauvenargues - Expo Picasso Aix 2009

    Entre le village de Vauvenargues et la montagne Sainte Victoire,le château où Picasso repose semble surveiller l’entrée de la vallée.

    Classé monument historique en 1929, son histoire remonte aux comtes de Provence.

    Le Chateau de Vauvenargues - Demeure de Pablo Picasso proche d'Aix en Provence

    Lire la suite

  • Cézanne à Gardanne, par Denis Coutagne

    Conservateur en chef du patrimoine, Directeur du musée Granet

    Publié le mercredi 11 janvier 2006

    Préface de l’ouvrage Gardanne, le seul village peint par Cézanne

    “Pour finir je vous dirai que je m’occupe toujours de peinture et qu’il y aurait des trésors à emporter de ce pays-ci qui n’a pas trouvé encore un interprète à la hauteur des richesses qu’il déploie”. Ainsi écrit Cézanne de Gardanne à son ami Victor Chocquet en date du 11 mai 1886, Gardanne où le peintre séjourne depuis une petite année déjà avec femme et enfant (lequel âgé de 13 ans est inscrit à l’école). De fait Cézanne passe plusieurs mois à Gardanne (année 1885-1886), au médian de sa vie d’homme et de peintre. Sur le plan humain, on sait qu’il traverse alors une crise passionnelle dont l’enjeu nous échappe (la femme pour laquelle le peintre éprouve une passion ne nous est pas connue). Gardanne paraît lui assurer le repli et la tranquillité voulue.

    Lire la suite

  • Gardanne, le seul village peint par Cézanne

         

    Une plaquette de 20 pages préfacée par Denis Coutagne, directeur du musée Granet à Aix-en-Provence, et qui retrace la généalogie du peintre, les années gardannaises (1885-1886), Gardanne au temps de Cézanne et les sites cézanniens dans la ville. L’ouvrage, réalisé sous la direction de Lucienne Nadolski avec un collectif de Gardannais, est labellisé par la mission Cézanne 2006.

    Lire la suite

  • Catégories : Le cyclisme

    Laurent Jalabert joue à fond la carte Thomas Voeckler

     

    Pour les championnats du monde de dimanche, les neuf coureurs de l’équipe de France cycliste courront pour la victoire d’un seul homme, leur chef de file Thomas Voeckler.

     
    Laurent Jalabert (à gauche) et Thomas Voeckler (à droite) en entraînement mardi 18 septembre en v...

    (AFP/FRANCK FIFE)

    Laurent Jalabert (à gauche) et Thomas Voeckler (à droite) en entraînement mardi 18 septembre en vue des Championnats dimanche 23 septembre.

     

    (AFP/FRANCK FIFE)

    Laurent Jalabert (à gauche) et Thomas Voeckler (à droite) en entraînement mardi 18 septembre en vue des Championnats dimanche 23 septembre.

    Lire la suite

  • Catégories : Des évènements, La littérature

    Festival America(du 21 au 23 septembre):10ans de succès

    Toni Morrison, invitée d'honneur d'AMERICA

     

    Toni Morrison est née en 1931 à Lorain (Ohio) dans une famille ouvrière de quatre enfants. Après des études de lettres et une thèse sur le thème du suicide dans l'œuvre de William Faulkner et de Virginia Woolf, elle fait une carrière de professeur aux universités de Texas Southern, Howard et Yale.

    Lire la suite

    http://www.festival-america.org/

  • Catégories : J'ai lu, Les polars

    J'ai terminé hier soir:"Le tribunal des âmes"

    Donato Carrisi : un prêtre mène l'enquête
     
    Par Blaise De Chabalier Publié le 21/03/2012 à 17:11

    CRITIQUE LITTERAIRE - Après le triomphe du Chuchoteur, l'ancien avocat italien revient avec Le Tribunal des âmes, un thriller fort réussi qui relate une enquête menée dans la Rome d'aujourd'hui par un prêtre du tribunal de l'Église.

     

    Donato Carrisi relève le défi haut la plume. Après le triomphe en 2010 de son premier roman, Le Chuchoteur, vendu en France à plus de 300.000 exemplaires, l'ancien avocat italien confirme son grand talent avec un deuxième thriller très différent, mais tout aussi réussi.

    Par Blaise De Chabalier Publié le 21/03/2012 à 17:11 CRITIQUE LITTERAIRE - Après le triomphe du Chuchoteur, l'ancien avocat italien revient avec Le Tribunal des âmes, un thriller fort réussi qui relate une enquête menée dans la Rome d'aujourd'hui par un prêtre du tribunal de l'Église.

     

    Donato Carrisi relève le défi haut la plume. Après le triomphe en 2010 de son premier roman, Le Chuchoteur, vendu en France à plus de 300.000 exemplaires, l'ancien avocat italien confirme son grand talent avec un deuxième thriller très différent, mais tout aussi réussi.

    Lire la suite

  • Catégories : CELLES QUE J'AIME

    La Somalienne Hawa Aden Mohamed distinguée par les Nations unies

     

    Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a décerné son prix Nansen pour les réfugiés 2012 à la Somalienne Hawa Aden Mohamed ; il salue ainsi son engagement en faveur de l’émancipation des femmes en Somalie.

     

     

    Le visage encadré par de grandes lunettes, le corps enveloppé dans un long voile, la Somalienne Hawa Aden Mohamed a reçu, mardi, le prix Nansen 2012 du HCR pour son combat sans relâche depuis 1999 à Galkayo (nord-est de la Somalie) en faveur des femmes victimes de mauvais traitements, de viols et de violences.

    « En ce jour, nous rendons hommage à tout ce qu’elle a pu faire pour sauver, nourrir et éduquer des centaines de femmes et de jeunes filles, dont bon nombre ont subi la pire des violences », a déclaré António Guterres, haut-commissaire des Nations unies pour les réfugiés.

    Celle que l’on appelle affectueusement « Maman Hawa » à Galkayo est née en 1949. Chargée des femmes au ministère de l’éducation dans les années 1980, fondatrice de plusieurs ONG en faveur du développement économique et de l’éducation des femmes, Hawa Aden Mohamed s’exile au Canada pour fuir la guerre civile qui éclate en 1991.

       

    Son combat en Somalie

    En 1995, elle décide de rentrer en Somalie pour reprendre son combat en faveur des femmes. Après une première tentative dans le sud du pays – la guerre des clans qui touche la région la contraint à partir –, elle s’installe à Galkayo. Elle y fonde en 1999 le Centre éducatif de Galkayo pour la paix et le développement, qui rayonne dans la vingtaine de camps de déplacés de la région.

    Lire la suite