Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Catégories : A voir, Des évènements, Voyage

    Fin de:Empreintes d'un voyage au Japon

    Du 1er avril au 31 décembre

     

    L’exposition est entièrement dédiée à l’œuvre de Mathurin Méheut, né en 1882 à Lamballe. Le peintre, issu de l’école des Beaux-Arts de Rennes, poursuit une brillante carrière à Paris avant d’entreprendre un voyage au Japon en 1914. Durant ce séjour de 5 mois, il observe les paysages et personnages rencontrés à travers les provinces d’Osaka, Nara ou encore Kyôto. Ebloui par la beauté du Japon, il réalise de nombreux croquis, aquarelles et peintures qu’il ramène en France à son retour.

    Ce voyage au Pays du Soleil Levant confirme ses choix iconographiques et marque son style japonisant.

    A travers estampes et dessins, l’influence du japonisme perdure dans son œuvre : œuvres en obliques, découpage du motif par le cadre, ou le format en hauteur. Du Porteur de palanches à La cérémonie du thé, en passant par Les tortues sacrées, la collection présentée au Musée de Lamballe propose des peintures, dessins et estampes

    http://www.bretagne-japon2012.fr/empreintes-d-un-voyage-au-japon/

  • Catégories : Istanbul(Turquie):travail et séjour

    La mosquée bleue

    La mosquée bleue (Sultan Ahmet Camii) tire son nom des 20000 carreaux de faïence bleue d'Iznik qui décorent son dôme et ses murs intérieurs. Elle fut construite entre 1609 et 1616 sur ordre du sultan Ahmet Ier.

    La mosquée bleue
    La mosquée comprend six minarets très élancés qui dominent le bosphore et la mer de marmara. C'est une des mosquées les plus belles et les plus visitées au monde et sa silhouette est devenue emblématique d'Istanbul.

    Le portail d'entrée

    Pour apprécier pleinement la visite de la mosquée, le mieux est d'y accéder depuis le portail d'entrée sur la place de l'hippodrome. Il ouvre directement sur la cour princi

    Lire la suite

  • Catégories : Istanbul(Turquie):travail et séjour

    "Neige" d'Orhan Pamuk

    Neige est un extraordinaire roman à suspense qui, tout en jouant habilement avec des sujets d'ordre politique très contemporains - comme l'identité de la société turque et la nature du fanatisme religieux -, surprend par ce ton poétique et nostalgique qui, telle la neige, nimbe chaque page...
     

  • Catégories : Des anniversaires

    1912 – Mission Moderne

    Details 1912 – MISSION MODERNE

    Die Jahrhundertschau des Sonderbundes

    31. August – 30. Dezember 2012

    1912. Mission Moderne


    1912 – Mission Moderne
    Die Jahrhundertschau des Sonderbundes.
    Große Retrospektive mit van Gogh, Gauguin, Picasso, Munch & Co


    Vor 100 Jahren fand in Köln eine der wichtigsten Ausstellungen der jüngeren Kunstgeschichte statt. Die heute legendäre Kölner Sonderbundausstellung war im Sommer 1912 angetreten, dem konservativen Kaiserreich die moderne Kunst nahe zu bringen – mit durchschlagendem Erfolg. Die Schau wurde in Deutschland zum wichtigsten Wegbereiter für die Moderne. Qualität und Quantität der Exponate waren atemberaubend. Rund 650 Kunstwerke – darunter alleine 130 Gemälde von van Gogh, 26 von Cézanne, 25 von Gauguin, 32 von Munch und 16 von Picasso – waren in der eigens für die Schau errichteten Ausstellungshalle zu sehen. Das Spektrum der ausgestellten Kunst reichte vom Postimpressionismus bis hin zum deutschen Expressionismus, den jungen Malern der Brücke und des Blauen Reiters.

    Anlässlich des Jubiläums der Sonderbundausstellung zeigt das Wallraf mit „1912 – Mission Moderne“ vom 31. August bis 30. Dezember 2012 einen spektakulären Rückblick auf diese Jahrhundertschau. Mit mehr als hundert Meisterwerken, die damals zu sehen waren, wird die ursprüngliche Ausstellung in ihren Schwerpunkten und Zielsetzungen rekonstruiert. Die hochkarätigen Exponate kommen aus der ganzen Welt nach Köln. Zu den Leihgebern zählen unter anderen das Amsterdamer Van Gogh Museum, die Staatlichen Museen Berlin, das Art Institute Chicago, die National Gallery London, das Museum of Modern Art in New York, das Munch-Museum Oslo, das Musée d`Orsay in Paris und die National Gallery Washington. Aber auch zahlreiche private Sammler trennen sich für die Retrospektive von Meisterwerken, die teils seit Jahrzehnten nicht mehr öffentlich ausgestellt wurden.

    Mit der Ausstellung macht das Wallraf die zu Beginn des 20. Jahrhunderts herrschenden künstlerischen Tendenzen wieder sichtbar. Und dank des historischen Abstandes von hundert Jahren wird die faszinierende Retrospektive verdeutlichen, wie revolutionär und bahnbrechend die Sonderbundausstellung für ihre Zeit war.

    http://www.wallraf.museum/index.php?id=337

  • Catégories : A lire

    Prix Jean Giono et Casanova

    Metin Arditi pour son roman «Le Turquetto» (Actes Sud).

     
    L’auteur
    Genevois, Metin Arditi, est né à Ankara en 1945. Il préside l’Orchestre de la Suisse romande et la fondation Les Instruments de la Paix-Genève. Son œuvre est publiée chez Actes Sud.

    Sur la couverture du «Turquetto» apparaît la main de «l’Homme au gant» du Titien, célèbre tableau exposé au Louvre. Et si ce tableau n'était pas du pinceau du maître, mais de celle d'un peintre tombé dans l'oubli? Une anomalie relevée dans la signature permet toutes les suppositions...

    Elevé à Constantinople, le petit Elie n'a qu'une passion: le dessin. Mais quand on est fils de marchand d'esclaves – activité réservée aux juifs par les Turcs –, dessiner est inimaginable. Pourtant, le jeune garçon s'obstine, s'initie à la calligraphie avec un musulman, copie les fresques de  Saint-Sauveur... Parti de Constantinople pour Venise, Elie change de nom, prenant celui de «Turquetto», et travaille auprès des maîtres italiens du Cinquecento, dont il devient l’égal – Véronèse, Titien. Il dévoile ses origines juives en peignant une «Cène» somptueuse. L'église le fait immédiatement arrêter et juger. Condamné à mort, ses toiles brûlées, il échappe de peu à la pendaison grâce à un prélat. De son œuvre, il ne restera que cet « l’Homme au gant » miraculé. Réflexion sur la création et sur la difficulté d’échapper à un destin tracé, ce récit «historique» est enlevé et profond. Un beau prix Giono.

    http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20111018.OBS2713/prix-jean-giono-a-metin-arditi.html

  • Catégories : Des évènements, Lille(Nord,59:études)

    Fin de:Futurotextiles 3 2012-2014

     

    lille3000Lille3000 conçoit une exposition complètement nouvelle sur 1500 m2 qui sera inaugurée à l’occasion de l’ouverture du CETI et s’inscrira dans la saison FANTASTIC à Lille puis de la Cité des Sciences à Paris. Elle donnera lieu ensuite à un module itinérant.
    Nouvelles matières, ultra-light, dentelles étonnantes, seront au coeur de l’exposition qui inclura mode, design, art contemporain et objets industriels. Un focus sera mis sur les smart textiles, le recyclage et les matériaux composites. Un parcours s’ordonnera autour des secteurs concernés : les équipements, l’architecture, les transports, l’habitat et le mobilier, le sport et la protection, la médecine et le bien-être...Le Design en lien avec Lille Design et Futex aura une place importante.

    APPEL À PROJETS

    Lille3000 recherche de nouveaux prototypes et produits.
    Il s’agit d’illustrer les dernières applications, recherches et développements autour des textiles innovants.


    Communiqué 1 :  |Version française   |Version anglaise  

    Communiqué 2 :  |Version française   |Version anglaise

    http://www.ceti.com/fr/lactu-futurotextiles-3

     

    Je précise que cet article n'est pas de moi (lien vers la page citée et si possible son auteur)mais que je suis auteure et que vous pouvez commander mes livres en cliquant sur les 11 bannières de ce blog

  • Catégories : Istanbul(Turquie):travail et séjour

    Rûmî : la sagesse des derviches tourneurs

     

     

    Rûmî (1207-1273) fut l'initiateur des derviches tourneurs, mais aussi un grand poète soufi. Sont proposés des extraits du Diwan et du Masnawi.

  • Catégories : Istanbul(Turquie):travail et séjour

    Les îles des Princes, dernières traces de cosmopolitisme en Turquie

    Ulysse | 24.11.2011 à 09h59 Par Marie-Amélie Carpio

    Le port de Heybeli, à portée de vue d'Istanbul. Le port de Heybeli, à portée de vue d'Istanbul. | MARIE DORIGNY

    Les Turcs les appellent familièrement "adalar", autrement dit "les îles". Sur la carte, neuf bouts de terre posés en mer de Marmara, à seulement quelques encablures d'Istanbul. Et déjà un autre monde, une échappée belle, loin de la promiscuité et du tumulte affairé de la capitale. Après une demi-heure de "vapur" au milieu des tankers et des frêles esquifs de pêcheurs, les îles des Princes surgissent de la brume.

    Lire la suite

  • Catégories : L'Orient: séjours,travail et vie

    "Orientalisme en Europe"

    Jusqu'au 28 août, la Vieille Charité accueille l'exposition, "L'Orientalisme en Europe : de Delacroix à Matisse". Cette exposition rassemble cent vingt peintures et sculptures d’artistes européens.

    Organisée par la Réunion des musées nationaux (RMN) et la Ville de Marseille, la grande rétrospective présentée au Centre de la Vi­eille Charité du 28 mai au 28 août, débute avec la campagne de Napoléon en Egypte (1798-1801) et le goût que l’Europe en garda pour se terminer avec le séjour de Matisse en Afrique du nord (1906). ­
    Avec plus de 120 oeuvres, peintures et sculptures, venant des plus grandes institutions internationales et de collections particulières, l'exposition offre un vaste panorama de l'orientalisme non seulement en France mais aussi dans toute l'Europe. Aux côtés des chefs-d'oeuvre d'Ingres, Delacroix, Fromentin, Gérôme, figurent des oeuvres d'artistes anglais, comme Lewis ou Alma-Tadema, allemands, (Bauernfeind, Müller), belges, (Portaels, Evenpoel), espagnols,(Villegas, Sorolla), italiens (Fabbi, Simoni), et même un orientaliste turc, formé à Paris, Osman Hamdi Bey. Renoir, Matisse, Kandinsky, Klee, Macke, illustrent le dernier chapitre de l'exposition consacrée à l'orientalisme moderniste

    Lire la suite

  • Catégories : Istanbul(Turquie):travail et séjour, Loti Pierre, Voyage

    Pierre Loti, photographe

    L'ouvrage Pierre Loti dessinateur, en collaboration avec Bruno Vercier, révélait en 2009 le regard ethnographique et raffiné de Pierre Loti, écrivain, mais aussi artiste aux talents multiples. Voici un nouveau et passionnant carnet de voyages inédit : son œuvre de photographe. Foisonnante (un millier de clichés dont les meilleurs, plus de la moitié, figurent ici), elle apparaît diverse, vivante, sensible, maîtrisée (Loti fait montre d’un sens aigu du cadrage et de la lumière). Elle témoigne d’une époque, aux confins des XIXe et XXe siècles, en Inde, Perse, Corée, Indochine, Egypte. Portraits d’amis au Pays basque, portraits de villes comme Istanbul ou Ispahan. Des bords du Gange aux rives du Bosphore, le reporter Pierre Loti cède souvent le pas au romantique, à l’enfant tôt pénétré de l’évanescence des choses qu’il n’a jamais cessé d’être. Une approche du monde attentive, puissante, persuasive — un regard émerveillé, inoubliable.

    Pierre Loti photographe, éditions Bleu autour 

     

    http://alain-quella-villeger.over-blog.com/article-a-paraitre-fin-octobre-pierre-loti-photographe-108076624.html

     

    Je précise que cet article n'est pas de moi (lien vers la page citée et si possible son auteur)mais que je suis auteure(inspirée par ce que j’aime, donc par ce blog) et que vous pouvez commander mes livres en cliquant sur les 11 bannières de ce blog

     

     
  • Catégories : Istanbul(Turquie):travail et séjour

    "Mon nom est rouge" d'Orhan Pamuk

    Istanbul, en cet hiver 1591, est sous la neige. Mais un cadavre, le crâne fracassé, nous parle depuis le puits où il a été jeté. Il connaît son assassin, de même que les raisons du meurtre dont il a été victime : un complot contre l'Empire ottoman, sa culture, ses traditions et sa peinture. Car les miniaturistes de l'atelier du Sultan, dont il faisait partie, sont chargés d'illustrer un livre à la manière italienne... Ce roman nous plonge dans l'univers fascinant de l'Empire ottoman de la fin du XVIe siècle. Une réflexion sur la confrontation entre Occident et Orient sous-tend cette trame policière, elle-même doublée d'une intrigue amoureuse, dans un récit parfaitement maîtrisé.
     
  • Catégories : Nerval Gérard de, Voyage

    Paysages "déjà vus", déjà décrits dans le "Voyage en Orient" de Gérard de Nerval

    6326d0526a381a26e64160284a6ea453.jpg

    O. C, II, 788-789 : « Je n’ai pas entrepris de peindre Constantinople ; ses palais, ses mosquées, ses bains et ses rivages d’été ont été tant de fois décrits : j’ai voulu seulement donner l’idée d’une promenade à travers ses rues et ses places à l ‘époque des principales fêtes. Cette cité est comme autrefois, le sceau mystérieux et sublime qui unit l’Europe et l’Asie. Si son aspect extérieur est le plus beau du monde, on peut critiquer, comme l’ont fait tant de voyageurs, la pauvreté et la malpropreté de beaucoup d’autres. Constantinople semble une décoration de théâtre qu’il faut regarder de la salle sans en visiter les coulisses. »

    Paysage pictural
    Théâtre
    Déjà décrit
    Paysage ambulatoire

    Mes recherches sur les paysages dans le "Voyage en Orient" de Nerval en DEA sont dans la continuité de mon mémoire de maîtrise sur "Le paysage dans les oeuvres poétiques de Baudelaire et Nerval" publié maintenant comme mes 2 recueils sur The book sous le titre "Des paysages de Baudelaire et Nerval."

    http://www.thebookedition.com/des-paysages-de-baudelaire-et-nerval-jacques-coytte-p-1283.html

  • Fantômes d'Orient au Musée de la vie romantique

    Le musée de la Vie romantique rend hommage à Julien Viaud, né à Rochefort, passé à la postérité sous le nom de Pierre Loti. Les contrastes de la vie de l'homme de lettres et de l'officier de marine auront intrigué ceux qui, nombreux, l'ont adulé de son vivant. Ses contemporains auront été fascinés par la légende des amours de ce romantique fantasque, complexe et attachant attiré par la chimère de l'Orient. Cet hommage à un écrivain, perpétuel voyageur, académicien à 40 ans, est d'abord une invitation au voyage et au 'ressouvenir' : Constantinople, Alger, l'Egypte, le Sinaï mais aussi le 'calme blanc' des brumes de l'Islande et la mélancolie de l'enfance à Rochefort...
    L'exposition fait résonner les correspondances entre ses textes les plus célèbres - 'Aziyadé', 'Pêcheur d'Islande', 'Le Désert', 'Prime Jeunesse', 'Fantôme d'Orient' - et une centaine d'oeuvres : peintures, oeuvres sur papier, photographies et objets d'art provenant de nombreuses collections publiques et privées dont les musées... Sans oublier la maison de Pierre Loti à Rochefort.

    Musée de la Vie romantique, 16 rue Chaptal, 75009 Paris - Renseignements : 01.55.31.95.67

    jusqu'au 3 décembre 2006

    Source: Evene

    Précédente publication:

    20/10/2006 12:30

     

  • Catégories : Istanbul(Turquie):travail et séjour

    Un port pour deux continents

    « Sublime porte » entre l’Europe et l’Asie, la ville de Byzance, qui devient Constantinople, puis Istanbul, appartiendra tour à tour à la Grèce antique, à l’Empire romain, à l’Empire byzantin, à l’Empire ottoman, puis, à la Turquie. L’exposition retrace l’histoire de cette cité où chaque culture s’épanouit dans l’héritage des précédentes.

    Lire la suite

  • 28 Paradis, 28 Enfers : la famille Modiano à l'oeuvre

     

     
    La couverture de la nouvelle édition de 28 Paradis
    Un mois après le roman L'Herbe des nuits, un nouveau Modiano arrive en librairie.

    Son titre: 28 Paradis, 28 Enfers. Parution le 2 novembre 2012 dans la collection Le Cabinet des lettrés aux éditions Le Promeneur (Gallimard). 


    Ce volume, à l'italienne et à double face, est cosigné par Patrick Modiano, sa femme Dominique Zehrfuss et leur fille fille cadette, Marie Modiano. Celle-ci a publié en février 2012 dans la collection L'Arbalète son premier recueil de textes, Espérance mathématique.

    Ce volume de 128 pages comporte en réalité deux livres présentés tête-bêche. 

    Le premier, 28 Paradis, a déjà été publié en 2005 aux éditions de l'Olivier-Le Seuil : il s'agit de 28 gouaches de Dominique Zehrfuss accompagnées de textes poétiques de son époux. 
    Le second livre, 28 Enfers, est, lui, une nouveauté. Il comporte lui aussi 28 gouaches de Dominique Zehrfuss, mais les textes courts qui sont publiés en regard sont signés cette fois-ci par Marie Modiano. 

    Dominique Zehrfuss raconte la naissance de ces deux ouvrages qui se répondent: 
    "Un été où j'étais triste à Paris, je ne voyais pas d'issue à mon chagrin, sinon le rêve. Pour donner vie à ces rêveries, je commençai à dessiner ces mondes minuscules, paradis terrestres, paradis perdus, où je m'imaginais avec celui que j'aime, où nous étions d'infinies particules d'un monde minéral et végétal, tels des feuilles, des étoiles, des grains de sable... (...) Mais que seraient mes paradis sans leurs enfers? (...) Aussi n'avais-je d'autre choix, à un moment moins chagrin, que de donner vingt-huit enfers miniatures comme antipodes à mes paradis." 

    La couverture de l'édition de 2005 

     

  • Catégories : Blog

    La nuit à Gaza, personne ne croit que le matin viendra »

     

    Les Palestiniens de Gaza vivent enfermés chez eux par peur des bombardements.

    Une femme à Gaza City, le 19 novembre. Pour le directeur du Centre palestinien pour les droits de...
    Une femme à Gaza City, le 19 novembre. Pour le directeur du Centre palestinien pour les droits de...

    WISSAM NASSAR/NYT-REDUX-REA

    Une femme à Gaza City, le 19 novembre. Pour le directeur du Centre palestinien pour les droits de l’homme à Gaza, « cette guerre est unique car les civils sont pris dans le cyclone (...) Les drones et les bombes atteignent des familles entières ».

     

    WISSAM NASSAR/NYT-REDUX-REA

    Une femme à Gaza City, le 19 novembre. Pour le directeur du Centre palestinien pour les droits de l’homme à Gaza, « cette guerre est unique car les civils sont pris dans le cyclone (...) Les drones et les bombes atteignent des familles entières ».

    Lire la suite