Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Miguel, Marina, Carlotta... ces Espagnols qui fuient la crise au Maroc

    LE MONDE | 20.06.2013 à 12h04 • Mis à jour le 21.06.2013 à 11h07 | Par Rémi Barroux

    Tanger, envoyé spécial. Restaurateur, cadre, retraité, chômeur, architecte ou maçon, ils sont des milliers à avoir traversé la méditerranée pour fuir la crise espagnole et chercher fortune au Maroc. Miguel, Marina, Carlotta ou Juan Carlos témoignent de cet horizon espagnol plombé par un taux de chômage qui dépasse le quart de la population active et touche plus d'un jeune de moins de 25 ans sur deux. Alors ils sont partis, non pas comme beaucoup d'autres vers le Nord, mais vers le Sud.

    Carlotta Lopez, 32 ans a quitté sa Galice natale pour Tanger. "Avant, je regardais vers l'Europe, la France, les Pays-Bas, je ne m'attendais pas à venir en Afrique du Nord."Carlotta Lopez, 32 ans a quitté sa Galice natale pour Tanger. "Avant, je regardais vers l'Europe, la France, les Pays-Bas, je ne m'attendais pas à venir en Afrique du Nord." | Hicham Gardaf / Galerie 127 pour Le Monde

    Lire la suite

  • J'ai lu hier:MIRO. POESIE ET LUMIERE(juin 2013)

    Dossier de l'Art hors-série n° 22 - Juin 2013

    Description du numéro Dossier de l'Art hors-série n° 22

    Durant les trente dernières années de sa vie, Miró, installé à Majorque, ne cessa de créer, d’inventer, d’expérimenter techniques, matériaux, méthodes de création. Cette période d’une grande richesse est évoquée à la fondation de l’Hermitage, à Lausanne, grâce au prêt par la fondation Pilar i Joan Miró de quelque quatre-vingts œuvres, peintures, dessins et sculptures réalisés dans l’atelier que conçut pour lui son ami Josep Lluís Sert.

     

    Articles

    • « Majorque est la poésie et la lumière »
    • Majorque, l’atelier rêvé
    • Les racines d'un peintre stellaire
    • Chronologie
    • Les possibilités infinies de la peinture murale
    • La furie des dernières années
    • L’exploration des techniques et matériaux
    • Au cœur du « mirómonde »

    http://www.dossier-art.com/numero-22/miro-poesie-lumiere.3821.php

  • l'actualité économique d'aujourd'hui

    Métro de Ryad : un contrat de 1,2 milliard pour Alstom

    un contrat de 1,2 milliard pour AlstomMétro de Ryad[...]le métro de tous les superlatifs[...]Ryad , la capitale ­d' Arabie saoudite[...]à la construction de deux lignes de métro aux côtés du coréen Samsung et du néerlandais Strukton[...]Contrats attribués pour le métro de Ryad Litzler, ...

    Lire la suite

  • Un souvenir heureux, plus vrai que le bonheur

    Home MON FIGARO Mon Figaro

    Aucun exercice n'est plus périlleux que celui qui consiste à prendre date et à tenter de dresser un bilan, sur le seuil d'une période que l'on sait décisive et dont, entre éclaircies et orages, on ne sait ce qu'il sortira pour soi-même, et pas davantage pour le monde. Un vers d'Aragon, repris par Jean d'Ormesson dans son dernier livre, le plus profond peut-être, parce que le plus émouvant, résume admirablement cette inquiétude. «Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit» (1). Il s'agit d'un poème d'amour, d'amour de la vie, mais justement. Là où l'impossibilité du dernier mot s'impose avec évidence, la raison doit s'incliner devant l'indicible ; elle ne peut trouver de réconfort que dans l'amour et de légitimité que dans la modestie.

  • Camerone, le sacrifice de la Légion en terre mexicaine

    Home MON FIGARO Mon Figaro

    La longue main en bois du capitaine d'Anjou est délicatement posée dans un coffret de verre, protégé par une alarme. Ceux qui s'en approchent la regardent avec respect et déférence. Car il s'agit de la relique sacrée de la Légion étrangère, de son symbole le plus précieux. À eux seuls, ces dix doigts effilés, à peine marqués par l'usure du temps, aussi bien entretenus que l'est, dans son mausolée de la place Rouge, la momie de Lénine, représentent toutes les valeurs de ce corps d'armée qui constitue une exception française et s'est hissé, à force de batailles, parmi l'élite des forces françaises.

  • La mort de Walter De Maria zèbre le paysage du "land art"

    La mort de Walter De Maria zèbre le paysage du "land art"

    LE MONDE | 30.07.2013 à 08h44 • Mis à jour le 30.07.2013 à 08h44 | Harry Bellet

     
     
    Eclairs au dessus de l'église presbytérienne de Montgomery, durant les violents orages qui ont touché l'Alabama, le 18 mars 2013. Eclairs au dessus de l'église presbytérienne de Montgomery, durant les violents orages qui ont touché l'Alabama, le 18 mars 2013. | AP/Dave Martin

     

    Il aimait les orages, au point de les cultiver. Auteur, en 1977, du Lightning Field ("Champ d'éclairs"), une installation de 400 poteaux pointus d'acier inoxydable et poli destinés à attirer la foudre sur une plaine du Nouveau-Mexique, et devenue un des symboles du Land Art, l'artiste américain Walter De Maria est mort jeudi 25 juillet, à Los Angeles, à 77 ans

    Lire la suite

  • Sein de dessus dessous

     

    28 juillet 2013

    La plage philo de Delphine Horvilleur, auteure de "En tenue d’Ève : féminin, pudeur et judaïsme"

    Par Delphine Horvilleur

    Le topless n’a jamais été si politique. Il met à nu la question de la liberté et recouvre d’un voile pudique… sa réalité.

    Est-on libre de se promener seins nus ? Souvenez-vous du temps où sur notre billet de cent francs s’affichait, à côté de Delacroix, un buste de femme. La Liberté guidant le peuple le menait tête couverte, mais poitrine nue. La Femen du XVIIIe siècle nous disait déjà que la liberté peut prendre le visage d’une femme aux seins nus. Cette image continue aujourd’hui d’incarner une réponse atemporelle aux tartufes qui répètent : « Couvrez ce sein que je ne saurais voir. ». Mais faut-il pour autant exhiber pour dire ? Les femmes sont-elles condamnées à dénuder leur corps pour affirmer qu’il leur appartient ?
    Par un hasard de calendrier, au moment où la police tunisienne arrêtait un groupe de femmes accusées d’exhiber leur poitrine, la police new-yorkaise recevait un mémo lui rappelant que le topless était autorisé dans les rues de la ville depuis 1992. En vertu d’une décision de la Cour suprême, les femmes peuvent y déambuler sans tee-shirt, « partout où les hommes peuvent aussi le faire », au nom de l’égalité des sexes. Pour autant, dire que l’on est libre de se promener les seins nus ne revient pas à dire que la liberté consiste à se dénuder.

    8458 Photo Abaca

    Delphine Horvilleur, profil

    Rabbin du Mouvement juif libéral de France (www.mjlf.org), Delphine Horvilleur dirige la revue Tenou’a, atelier de pensée(s) juive(s) (www.tenoua.org). Elle vient de publier En tenue d’Ève : féminin, pudeur et judaïsme, aux éditions Grasset.

     

    1 - 2
     
  • Inspecteur Van der Valk

    Nicolas FREELING - Inspecteur Van der Valk aux éditions Omnibus

    Une redécouverte : les enquêtes de l'inspecteur Piet Van der Valk, un « Maigret » hollandais, par le plus cosmopolite des romanciers anglais.

    Quatrième de couverture

    « Si je suis bon à quelque chose dans ce métier, c'est parce qu'en règle générale j'ai le contact assez facile. Je parle librement aux gens et j'arrive à ce qu'ils me rendent la pareille. Alors je peux les sentir, les tâter, les goûter, et je suis près de comprendre. »
    Ainsi se définit l'inspecteur-chef Piet Van der Valk, du service des recherches criminelles de la police d'Amsterdam. Curieux, patient, têtu, voire obstiné, il s'intéresse plus aux individus qu'aux faits ; c'est en cela qu'on a pu comparer Van der Valk au commissaire Maigret, mais un Maigret mâtiné de Philip Marlowe pour sa décontraction, son humour et son sens de la repartie.
    Originaux, subtils, attachants par leur atmosphère et la peinture de la Hollande des années 1960, ces romans ont été distingués par les prix littéraires les plus prestigieux : le Gold Dagger en 1963 et le Grand Prix de littérature policière en 1965 pour Frontière belge, l'Edgar décerné par les Mystery Writers of America pour Le Roi d'un pays pluvieux en 1967.


    Préface de Jean-Baptiste Baronian

    http://www.omnibus.tm.fr/inspecteur-van-der-valk-nicolas-freeling-L9782258102644.html

  • J'ai fini hier soir:Les maîtres de l'impressionnisme Le bonheur au bord de l'eau

    juin 2013

    Vers 1860, sous le Second Empire, les lignes de train s’étendent vers le sud, vers l’ouest, et bien sûr en l’Île-de-France ; la Normandie, elle, est déjà accessible jusqu’au Havre.
    Pour la première fois, les parisiens aisés peuvent s’éloigner de la capitale quelques jours sans risque, sans fatigue. Ils vont découvrir la campagne, les bords de Seine et la côte normande. Le début de la civilisation des loisirs… on apprend à naviguer ou à ramer sur la Seine, à se baigner aussi (l’eau n’est pas polluée), on découvre les nouvelles stations balnéaires, Cabourg, Trouville, puis Deauville. Les peintres suivent les mêmes routes et s’installent dans le sud, en Île-de-France, en Normandie. Grace à eux nous disposons d’un témoignage formidable sur cette vie nouvelle des citadins au bord de l’eau.
    Proposer au lecteur de rêver un peu, de se promener en leur compagnie dans des lieux d’un charme certain, de pratiquer avec eux les sports nouveaux, de vivre cette révolution avec l’aide de très grands peintres, voilà l’objectif de cet hors-série, réalisé en coédition avec Le nouvel Observateur.


    Dans le cadre du Festival Normandie impressionniste
    du 27 avril au 29 septembre 2013


    http://www.beauxartsmagazine.com/0125-663-Les-maitres-de-l-impressionnisme.html

  • Catégories : CE QUE J'AIME. DES PAYSAGES, Saint-Tropez

    J'ai lu hier soir:Beaux Arts Hors-série - Signac Les couleurs de l'eau

    À l'occasion de l'exposition organisée par le musée des impressionnismes, Beaux Arts propose à travers ce hors-série de découvrir l'œuvre de Signac, son évolution depuis ses débuts impressionnistes à ses œuvres pointillistes, en passant par sa rencontre décisive avec Seurat. Des Andélys à Concarneau, de Saint-Tropez à Venise... un itinéraire au fil de l'eau.

    http://www.boutiquesdemusees.fr/fr/librairie/beaux-arts-hors-serie-signac-les-couleurs-de-eau/4793.html

  • Economie

    La France, championne des dépenses sociales - Le Figaro

    www.lefigaro.fr/.../20002-20130726ARTFIG00491-la-france-championne-...
     
    Il y a 3 jours - INFOGRAPHIE - Elles augmentent fortement ces dernières années, alors qu'elles baissent en Allemagne, relève l'OCDE.
     

    1.  

      Bricorama dénonce les passe-droits de ses concurrents

      Le Figaro ‎- il y a 2 jours
      Le PDG de l'enseigne, Jean-Claude Bourrelier, s'étonne que ses concurrents ouvrent le dimanche sans respecter la loi.

  • Arts et sciences humaines


    1.  
      Les enchères ne plongent pas à Monaco
      Le Figaro ‎- il y a 3 jours
      Comme chaque été, la planète art s'est déplacée à Monaco pour y suivre les ventes d'Artcurial, qui ont totalisé près de 16 millions d'euros en ...

    1.  
      Des photos inédites de Marilyn mises aux enchères en Californie
      Le Parisien ‎- il y a 3 jours
      Plus de 3.700 photos de Marilyn Monroe, prises par le photographe de mode américain Milton Greene, seront dispersées samedi près de Los ...

    Lire la suite

  • Actu de samedi

    1. Lyon: Trois jeunes présentés au parquet après des incidents dans une piscine
      20minutes.fr ‎- il y a 3 jours
      Depuis le début de l'été plusieurs piscines de Lyon et de sa périphérie ont été le théâtre d'incidents entre des groupes de jeunes et les ...
     
    Les preuves des effets de la pleine lune sur notre sommeil
    Le Figaro ‎- il y a 3 jours
    Des chercheurs suisses apportent les premières preuves tangibles des effets du cycle lunaire sur le sommeil. La pleine lune aurait ainsi de ...
     
    Des effets inattendus de la lune sur la chirurgie cardiaque
    Figaro Santé ‎- il y a 3 jours
    Les patients qui doivent subir une chirurgie de l'aorte feraient peut-être bien d'attendre la prochaine pleine lune. Selon une équipe de ...

     

    Lire la suite