Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Nous avons aimé samedi matin:Le musée Vivant Denon

    http://www.chalon.fr/fr/les-essentiels/la-ville/le-musee-denon.html

     

    Vivant Denon, homme des lumières, est né à Chalon-sur-Saône en 1747. Celui qui fut entre autres directeur du musée du Louvre et ministre des Arts sous Napoléon, a profondément marqué l’histoire de la ville. Chalon lui rend hommage au sein d’un musée dédié à ses œuvres et à sa personnalité singulière.

    Qui était Vivant Denon ?

    Vivant Denon, brillant homme d’art et de lettres, s’est illustré dans de nombreuses disciplines. Il fut tour à tour diplomate, dessinateur, graveur et homme de lettres, ce qui lui a valu deux postes prestigieux : directeur du musée du Louvre (il fut le premier) et instigateur de la politique artistique de Napoléon Bonaparte (ministre).

    Il fonde sa légende sur un sens certain de l’anticipation, l’ayant conduit à diffuser l’art d’une manière totalement inédite pour son époque. Il a su saisir les opportunités, comme la naissance de l’archéologie à Pompéi et Herculanum, la découverte des monuments et des objets égyptiens, les débuts de l’histoire de l’art, l’émergence sociale des artistes et du marché de l’art, ainsi que la gloire d’un nouveau type de souverain.

    Personnage fascinant, Vivant Denon bénéficie d’une abondance de portraits et autoportraits, peints, dessinés, sculptés et gravés, qui en font l’un des personnages les plus représentés de son temps.

     

     

    Vivant Denon bénéficie d’une abondance de portraits et autoportraits, peints, dessinés, sculptés et gravés, qui en font l’un des personnages les plus représentés de son temps

     

     

     

    Un musée entièrement gratuit

    Depuis 1895, le musée Vivant Denon s’attache à mettre en valeur le parcours, l’œuvre et la philosophie de cet homme hors du commun, et s’engage à l’offrir au plus grand nombre, en défendant la gratuité d’accès aux collections. Il présente ainsi une collection de peintures, sculptures et dessins du XVIème au XIXème siècle, mise en perspective par des artistes contemporains, ainsi que de nombreux objets archéologiques témoins de la préhistoire et de l’histoire du Val de Saône. Vivant Denon est le dénominateur commun de l’ensemble de la muséographie et des expositions spécifiques lui sont régulièrement consacrées, visant à percer le mystère d’un homme illustre, qui n’en finit pas de surprendre les historiens.

    Où le trouver ?

    Le musée est ouvert tous les jours, sauf le mardi et les jours fériés, de 9h30 à 12h00 et de 14h00 à 17h30.

    Photo d'une statue du musée

    Lien permanent
  • Le Journal des arts

     

    Un parking va être construit au-dessus des écuries d’Auguste à Rome

    ROME (ITALIE) [28.08.14] - Les écuries d’Auguste avaient été découvertes en 2009 au cours d’un chantier de construction d’un parking. Etudiées, elles ne peuvent être conservées, faute de moyens. Elles vont alors être à nouveau ensevelies et le parking va être construit. PAR Chiara Longo

    Lire la suite

    Lien permanent
  • Paris en scène

     

    1889-1914

     
    26 juin 2013

    Souhaitant rendre hommage aux liens unissant le Québec et la France, qui remontent précisément à la période dite de la « Belle Époque », le Musée de la Civilisation du Québec propose de revenir sur le bouillonnement culturel qui caractérisa, le « Gai Paris » entre 1889 et 1914, à travers une exposition qui convoquera à la fois les hauts lieux de la vie parisienne et le tumulte créatif, axé autour de la figure centrale de l’artiste moderne.
    Objets, photographies, peintures feront revivre cette période si particulière de l’histoire, que viendra encore étoffer l’évocation de spectacles, d’ambiances, du théâtre au cabaret, des fêtes foraines au music hall, du cinéma à l’Exposition Universelle.
    Une exposition riche et émouvante qui fait renaître de ses cendres, le temps d’une visite, une époque à jamais perdue – à redécouvrir grâce au hors-série Beaux-Arts.

    Exposition au musée de la civilisation de Québec
    du 19 juin 2013 au 23 février 2014
    puis au Petit-Palais à Paris


    http://www.beauxartsmagazine.com/0125-669-Paris-en-scene.html
    Lien permanent