Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Catégories : Des expositions

    PROLONGATION Exposition Marko STUPAR PROLONGATION

    L'Exposition rétrospective MARKO STUPAR
    est prolongée jusqu'au 23 Décembre 2011.
    The Marko Stupar's Exhibition is extended until decembre 23rd

    Galerie Roussard 13, rue du Mont Cenis 75018 Paris.
    Ouvert TLJ de 11h à 19h

    Pour voir les oeuvres de l'exposition,
    n'hésitez pas à visiter notre site internet.
    ]

    To see the available works, please visit our website ]


    Lire la suite

  • Catégories : Kandinsky Vassily

    J'ai aimé voir vendredi 18 novembre 2011: la bibliothèque Kandinsky au Centre Pompidou



     

     
    Rechercher dans le catalogue
    • Recherche rapide


     

     

    kandinsky.jpg

    Lire la suite

  • Catégories : Des expositions

    J'ai aimé visiter vendredi 18 novembre 2011:Christian Dotremont, Logogrammes au Centre Pompidou

     

    Illustration


    Le Centre Pompidou consacre une exposition aux « Logogrammes » de Christian Dotremont : « Ce que je fais en somme, c'est exagérer la naturelle liberté de l'écriture », résumait l'écrivain et artiste belge (1922-1979) à propos de cette pratique qu'il inventa en 1962. Soixante-dix « dessins de mot » sont exposés pour la première fois en France.

    12 octobre 2011 - 2 janvier 2012
    11h00 - 21h00

    Galerie d'art graphique

     

    Achetez votre billet en ligne

     

     

     

    http://www.centrepompidou.fr/Pompidou/Manifs.nsf/Prochainement?ReadForm&count=999&sessionM=2.2.2&L=1

  • Catégories : Des expositions

    J'ai aimé visiter vendredi 18 novembre 2011:Yayoi Kusama au Centre Pompidou

    Expositions au Centre

    < Toute la liste

    10 octobre 2011 - 9 janvier 2012
    11h00 - 21h00

    Galerie sud Plan d'accès Plan d'accès


    12 €, TR 9 € / 10 €, TR 8 €, selon période

    Achetez votre billet en ligne




     

    YAYOI KUSAMA DANS YELLOW TREE FURNITURE (2002), À LA TRIENNALE D'AICHI, 2010, COURTESY YAYOI KUSAMA STUDIO, TOKYO
    YAYOI KUSAMA DANS YELLOW TREE FURNITURE (2002), À LA TRIENNALE D'AICHI, 2010, COURTESY YAYOI KUSAMA STUDIO, TOKYO
    © HAL REIFF
     
     



    Le Centre Pompidou présente la première rétrospective française consacrée à Yayoi Kusama. À travers un choix de cent cinquante oeuvres réalisées entre 1949 et 2010, un hommage est ainsi rendu à une artiste atypique.

    Lire la suite

  • Catégories : Des photographies

    J'ai aimé hier:Jean-Pierre Sudre (1921-1997)

    L’œuvre de Jean-Pierre Sudre est reconnue dès les années 1950. D'abord photographe de natures mortes, son inlassable curiosité va le conduire vers des images quasi abstraites. Il se risque à des expérimentations de formes et révèle des œuvres sculpturales. Technicien perfectionniste, il compose des paysages oniriques d’une maîtrise exceptionnelle : tirages virés, œuvres mordancées, intégrations de plantes et d’insectes, natures mortes au plus près de la matière… Ses créations lient invariablement art et photographie, elles sont originales autant dans le fond que dans la forme.

    lire sa biographie
    Bibliothèque municipale de Lyon ville de Lyon

    Lire la suite

  • Hier soir, nous avons aimé avec des 6 e:Le Tigre bleu de l'Euphrate

    Laurent Gaudé

    Mise en scène : Gilles Chavassieux



     

    25 et 26 novembre 2011 à 20h

     

     

    Quand le mythe et la légende se mêlent au rêve. Laurent Gaudé, lauréat du prix Goncourt avec Le soleil des Scorta, retrace le voyage du plus grand conquérant de l’histoire.

    Alors qu’il ne lui reste plus que quelques heures à vivre, Alexandre le Grand revit l’ivresse de son épopée. Il parle et la mort l’écoute, le laissant ressentir, une dernière fois, le désir de ne jamais interrompre sa course, de s’enfoncer toujours plus loin dans les terres insondables sur lesquelles il a bâti son empire. Yannick Laurent et Yi-Ping Yang nous guident à travers ce voyage imaginaire, dont le souffle nous parvient comme une ode à la vie. Leur duo, délicat et sensible, nous ouvre les portes du rêve.


    « Yannick Laurent fait de ce héros un personnage passionnant et bouleversant. » Trina Mounier - Lyon Poche.

    « Un récit épique et fort, solidement interprété par Yannick Laurent. Un accompagnement musical délicat et inventif de la percussionniste taïwanaise Yi-Ping Yang. » Lyon Capitale.



    Ce spectacle fait partie de la sélection des Journées de l’ANRAT dans le cadre du 8ème Congrès Mondial du réseau IDEA.

    http://www.theatrelesateliers-lyon.com/index.php?page=12&spectacle=9

  • Catégories : Des expositions

    J'ai aimé visiter vendredi 18 novembre 2011 au Centre Pompidou:Cyprien Gaillard Prix Marcel Duchamp 2010 - Ur

     
    Fragment de bas-relief : tête d'un tributaire mède. Albâtre gypseux, khorsabad, ancienne dur sharrukin. Vers 710 - 706 Av.J.-C., Musée du Louvre
    Fragment de bas-relief : tête d'un tributaire mède. Albâtre gypseux, khorsabad, ancienne dur sharrukin. Vers 710 - 706 Av.J.-C., Musée du Louvre
     
     

    Entretien avec Cyprien Gaillard,
    Propos recueillis pour le magazine programme Code Couleur #11


    Votre travail tisse architecture et nature, souvent « urbaine », à travers des sites rasés ou enfouis, comme dans le film distingué en 2010 par le Prix Marcel Duchamp. Un travail d'archéologue ?
    CYPRIEN GAILLARD – Je m'intéresse à l'archéologie pour son potentiel sculptural et en tant que pratique, avec l'idée que l'excavation, la découverte d'un site va souvent de pair avec sa destruction : plus on fouille, plus on détruit, et mieux vaudrait parfois tout laisser intact sous la terre. Se pose la question des choix de préservation – pourquoi protéger un site tandis qu'un autre est démoli par les pelleteuses ? Tout est archéologie dans une ville, tout est ruine. Une partie de mon travail vise à briser cette hiérarchie en traitant un bunker de la Seconde Guerre mondiale comme un archéologue découvre un temple enfoui sous le sable du désert (Dunepark, La Haye, 2009). Je reviens d'Irak, de Babylone : je voulais voir à quoi ressemble ce site devenu un camp de l'armée américaine : un site archéologique désormais militaire ; en somme, l'inverse du changement opéré avec Dunepark.

    Lire la suite

  • Catégories : Munch Edvard

    J'ai aimé visiter vendredi dernier:Edvard Munch, l'oeil moderne

    EXP-MUNCH.jpg

    Présentation de l'exposition,

    par Angela Lampe et Clément Chéroux, conservateurs au musée national d'art moderne.

    Edvard Munch est parfois considéré comme un artiste du 19e siècle, un peintre symboliste ou pré-expressionniste. Une idée reçue en fait aussi un artiste reclus, en proie à de violentes angoisses, dépressif, une âme tourmentée. L'exposition montre, à rebours de cette mythologie, que Munch était ouvert aux débats esthétiques de son temps, et qu'il a entretenu un dialogue constant avec les formes de représentation les plus contemporaines : la photographie,
    le cinéma et le théâtre de son époque. Il ira jusqu'à faire lui-même l'expérience de la photographie et du film, osant des autoportraits qu'il est sans doute le premier à avoir réalisés, à bout portant, en tenant l'appareil d'une main : « J'ai beaucoup appris de la photographie, déclare-t-il. J'ai une vieille boîte avec laquelle j'ai pris d'innombrables photos de moi-même. Cela donne souvent d'étonnants résultats. Un jour lorsque je serai vieux, et n'aurai rien d'autre de mieux à faire que d'écrire mon autobiographie, alors tous mes autoportraits ressortiront au grand jour. » (Edvard Munch, interviewé par Hans Tørsleff, 1930)

    Lire la suite

  • Catégories : L'actualité

    Hubert Nyssen, le fondateur des éditions Actes Sud est mort

     

    Posté par Céline Ngi le 14.11.11 à 17:03 | tags : news, édition | 2
     


    Il était écrivain, éditeur, fou de livres, et il a créé l'une des maisons d'édition les plus rayonnantes du paysage littéraire de ces 30 dernières années. Hubert Nyssen, le fondateur d'Actes Sud, est mort samedi 12 novembre dans son sommeil, à l'âge de 86 ans.

    Lire la suite

  • Catégories : Baudelaire Charles

    Actualités baudelairiennes

    EXPOCONFÉRENCE:
    DES-INTEGRATION(S) - Baudelaire au cœur de cette nouvelle aventure artistique
    Après Ghérasim Luca dont l'univers sensuel planait sur la performance Lecture(s) de bouche(s), c'est Baudelaire qui est au cœur de cette nouvelle aventure artistique. 
    Baudelaire à la fois poète de référence et figure de la rupture moderne, Baudelaire qui en son temps bouleversa les canons du beau pour élargir le champs du poétique au sujet les plus obscurs et introduire une étrangeté inédite dans la langue.

    Du 22 novembre au 26 novembre 2011
    ESPACE KHIASMA
    15 rue Chassagnolle 93260 Les Lilas
    Métro : Porte des Lilas
    Installation ouverte au public de 15h à 20h – Entrée libre ...

    http://charlesbaudelaire.org/article_108.html 

     

    Lire la suite

  • Le paysage est le reflet de l'homme sur la nature

     

    Notez cet article :

     
    le 21/11/2011 à 05:00 par M. N. (CLP) Vu 62 fois

    Toute l’assemblée est très concentrée sur les paroles   de Pascal Terracol.  Photo M. N. (CLP)

    Toute l’assemblée est très concentrée sur les paroles de Pascal Terracol.  Photo M. N. (CLP)

    "Le Movan demain, paysage, histoire et idéologie" c'était le titre de la conférence présentée par Pascal terracol, Docteur en Géographie à l'Université Paris 1 Panthéon

    Lire la suite

  • Catégories : Des bibliothèques

    J'ai aimé voir vendredi la BPI au Centre Pompidou

    Actualités de la Bpi

    mis à jour le 22/11/11

    Evènements

    Passer le diaporamaVoir la liste des prochaines manifestations

    05 décembre

    The Queen's Hall- CC- Flickr

    Image de la page d'accueil de l'exposition ÉditeursEXPO

    Lire la suite

  • Catégories : Des musées

    J'ai aimé visiter vendredi l'atelier Brancusi

    La reconstitution de l'atelier Brancusi, réalisée par Renzo Piano, a reçu le soutien de Asahi Shimbun.

    Brancusi.

    -> Toutes les oeuvres accrochées par créateurs
    ->Toute la collection en ligne



    Constantin Brancusi est né en Roumanie en 1876, où il reçoit une formation traditionnelle à l'Ecole des Beaux-Arts de Bucarest. Il arrive à Paris en 1904 et occupe à partir de 1916 des ateliers situés successivement au 8 puis, à partir de 1928, au 11 de l'impasse Ronsin, dans le XVe arrondissement. C'est dans ces ateliers qu'il crée jusqu'à sa mort en 1957 la majeure partie de son œuvre.
    En 1956, il lègue à l'Etat français la totalité de son atelier avec tout son contenu (œuvres achevées, ébauches, meubles, outils, bibliothèque, discothèque...) sous réserve que le Musée national d'art moderne s'engage à le reconstituer tel qu'il se présentera le jour de son décès.

    Lire la suite

  • Catégories : Des musées

    J'ai aimé visiter vendredi dernier:les collections permanentes du Centre Pompidou

    LES OEUVRES DE 1905 À 1960
    NIVEAU 5
    LES OEUVRES DE 1960 À NOS JOURS
    NIVEAU 4
    ATELIER BRANCUSI

    Vers Niveau 4 Salle 1 Salle 2 Salle 3 Salle 4 Salle 5 Salle 6 Salle 7 Salle 8 Salle 9 Salle 10 Salle 11 Salle 12 Salle 13 Salle 14 Salle 15 Salle 16 Salle 17 Salle 18 Salle 19 Salle 20 Salle 21 Salle 22 Salle 23 Salle 24 Salle 25 Salle 26 Salle 27 Salle 28 Salle 29 Salle 30 Salle 31 Salle 32 Salle 33 Salle 34 Salle 35 Salle 36 Salle 37 Salle 38 Salle 39 Salle 40 Salle 41 Rue Terrasse nord Terrasse ouest Terrasse sud

     

    Ernst, Laurens.

    -> Toutes les oeuvres accrochées par créateurs
    ->Toute la collection en ligne



    Attention : cette présentation virtuelle des oeuvres exposées au Musée est régulièrement mise à jour. Toutefois, les modifications de l'accrochage du Musée (expositions temporaires, prêts d'oeuvres...) peuvent créer un léger décalage entre les informations données ici et les oeuvres réellement présentes dans les salles.

     

    http://www.centrepompidou.fr/Pompidou/Musee.nsf/AccrochageWeb?readform&RestrictToCategory=1N5&sessionM=3.2.1&L=1

  • Catégories : Kandinsky Vassily

    Les collections kANDINSKY dans les expositions et les accrochages

    Répliques conceptuelles, 1972-1980

    Exposition de documents extraits du fonds d’archives de la Biennale de Paris

    Salle de lecture, Bibliothèque Kandinsky, 3ème étage du Centre Pompidou
    15 septembre – 23 décembre 2011
     

    Jacques Charlier, Pinchas Cohen-Gan, Marianne Heske, Sehrat Kiraz, Jaroslaw Kozlowski, Bruce McLean, Cildo Meireles, Antonio Muntadas, Adrian Piper, Présence Panchounette, Grupo Proceso Pentagono, Tamas Stjauby, Goran Trbuljak.

     

    Décrite comme « Manifestation internationale des jeunes artistes », la Biennale de Paris se tient de 1959 à 1985 dans différents lieux de la ville. Elle a pour critère initial de limiter l’âge de ses participants à 35 ans. Les propositions soumises et dossiers de candidature envoyés témoignent donc d’années de jeunesse, parfois prometteuses, parfois sans suite. Intuitions fondatrices ou fausses pistes, elles engagent toujours la projection rêveuse d’une œuvre à venir. Les documents présentés en vitrine proviennent du fonds d’archives de la Biennale de Paris, conservé en partie à la Bibliothèque Kandinsky, en partie aux Archives de la critique d’art de Rennes. Ils proposent différentes alternatives – poétiques, hermétiques ou parodiques – à l’art conceptuel le plus orthodoxe.

     

     

     Recherche d'ouvrages sur la Biennale de Paris 

     

     Recherche d'ouvrages sur l'art conceptuel

     

     Les Archives de la critique d’art

     

     Les archives de la Biennale de Paris

                                    

     

    vitrine1


     

     

    Formulaire de participation à la 10e Biennale de Paris,

    1980, Serhat Kiraz

     

    Formulaires et correspondances : bien que relevant de procédures habituelles, certains documents administratifs se voient contaminés par une forme de critique institutionnelle. Par courriers interposés, Jacques Charlier décline ainsi l’invitation à participer à la biennale de 1973, prétextant un manque d’informations sur le système de la manifestation. A l’inverse, Goran Trbuljak récolte la même année auprès de différents lieux parisiens une majorité de « non » à la question suivante : « Voulez-vous exposer ce travail dans votre galerie ? ».

     

     

     

    Lire la suite

  • Catégories : A voir

    Les collections de la Bibliothèque Kandinsky au Centre Pompidou

    L'histoire de la bibliothèque Kandinsky s'enracine tant dans l'historique des collections du Musée national d'art moderne que dans les activités de l'ancien CNAC (Centre national d'art contemporain) et profile largement les contours de ses collections. Leur ampleur et leur qualité positionnent la Bibliothèque Kandinsky comme un des grands outils internationaux pour la recherche et une ressource pour l'écriture et l'exposition de l'histoire de l'art des 20ème et 21ème siècles, mais les 5000 artistes, designers et architectesprésents dans la collection des œuvres y bénéficient d'un soin documentaire prioritaire.

     

     

    Tous les medias et supports, susceptibles de contenir des données ayant valeur de sources  sur la création visuelle de cette période, intéressent la Bibliothèque Kandinsky et sont conservés par elle.

     

    Six grands secteurs de collection accueillent cette documentation : les imprimés, les périodiques, les archives, la collection photographique, l'audiovisuel et les dossiers documentaires.

     

                              

      vitrine1

     


      


    Les imprimés sont répartis entre le magasin pour les
    acquisitions "courantes"et la réservepour les exemplaires rares, précieux ou dont la provenance nécessite une identification. : les bibliothèques d'artistes ou de critiques dont les contenus peuvent recouper les fonds particuliers. Un genre éditorial constitutif de l'histoire de l'art contemporain fait l'objet d'un suivi particulièrement attentif : les "salons".

    Lire la suite