Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Des poèmes - Page 4

  • Mon amie la rose

    On est bien peu de chose
    Et mon amie la rose
    Me l'a dit ce matin
    A l'aurore je suis née
    Baptisée de rosée
    Je me suis épanouie
    Heureuse et amoureuse
    Aux rayons du soleil
    Me suis fermée la nuit
    Me suis réveillée vieille
    Pourtant j'étais très belle
    Oui, j'étais la plus belle
    Des fleurs de ton jardin
    On est bien peu de chose
    Et mon amie la rose
    Me l'a dit ce matin
    Vois le dieu qui m'a faite
    Me fait courber la tête
    Et je sens que je tombe
    Et je sens que je tombe
    Mon cœur est presque nu
    J'ai le pied dans la tombe
    Déjà je ne suis plus
    Tu m'admirais hier
    Et je serai poussière
    Pour toujours demain
    On est bien peu de chose
    Et mon amie la rose
    Est morte

    Lire la suite

    Lien permanent
  • Henri-Frédéric Amiel, Ce que veut l'amitié

    Version:1.0 StartHTML:000000245 EndHTML:000123750 StartFragment:000121761 EndFragment:000123694 StartSelection:000121780 EndSelection:000123684 SourceURL:http://croqueursdemots.apln-blog.fr/2017/06/05/defi-188-hommage-a-notre-ami-henri/ Défi 188 : Hommage à notre ami Henri. – le blog de la communauté des croqueurs de mots

    Pour ce défi 188 Durgalola et Jeanne Fadosi nous proposent de  rendre hommage à Henri

    en partant  d’un de ses textes ou simplement d’en créer un personnel sur l’amitié en alexandrins

    (chacun faisant ce qui lui est possible, pas d’obligation de rimes riches, juste comme on le sent)

    Pour les jeudi poésie, c’est selon votre inspiration , en alexandrins ou pas.

    Voici le texte que notre ami avait publié peu de temps avant son départ.

    Je propose que pour cette quinzaine nous soyons tous à la barre !!!

    http://www.poesie-francaise.fr/poemes-amitie/

     

    Lire la suite

    Lien permanent
  • Tristan Corbière,Le crapaud

    — Dis-moi pourquoi tu pleures
    Mon joli crapaud ?
    — C’est que j’ai le malheur
    De n’être pas beau.

    Sur les bords de la Seine
    Un crapaud il y a
    Qui chante à perdre haleine
    Dans son charabia.

    — Dis-moi pourquoi tu chantes
    Mon vilain crapaud ?
    — Je chante à voix plaisante,
    Car je suis très beau,
    Des bords de la Marne aux bords de la Seine
    Avec les sirènes.

    Lire la suite

    Lien permanent