Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Catégories : A lire

    Psychanalyse des arts de l'image

    Psychanalyse des arts de l'image Sous la direction d'Henriette Bessis et Anne ClancierAvec ce colloque, tenu dans une époque où la psychanalyse continuait en France à jeter tous ses feux, des psychanalystes, des artistes, des critiques ont pris la parole et se sont confrontés sur certaines des questions majeures qui se posent quant à ce que la psychanalyse peut dire sur les arts, et, en particulier, sur les arts de l’image.
    Dans la présente période, où l’art semble multiplier ses énigmes et où la psychanalyse est diversement battue en brèche, ce livre, à cause de la qualité des propos tenus, conserve une actualité entière.

    Lire la suite

    Lien permanent
  • Accor accélère sa transformation et vise une meilleure rentabilité

    AFP - publié le 20/02/2013 à 17:30, mis à jour à 18:19

    PARIS - Le groupe hôtelier français Accor, qui vise une "nette amélioration" de ses performances d'ici 2016, va accélérer la restructuration de son parc, lancer un plan d'économies de 100 millions d'euros et investir dans la distribution pour contrer les agences de voyage en ligne.

    Le PDG du groupe Accor, Denis Hennequin, le 20 février 2013 à Paris
    Le PDG du groupe Accor, Denis Hennequin, le 20 février 2013 à Paris
    afp.com/Eric Piermont

    Lire la suite

    Lien permanent
  • Catégories : A lire, Venise

    Georges Perec, Le ″Condottière″

    C'est à la réalisation d'un faux Condottière, le célèbre tableau du Louvre, peint par Antonello da Messina en 1475, que s'est voué depuis des mois le héros de ce livre. Gaspard Winckler est un peintre faussaire. Maître de ses techniques, il n'est pourtant qu'un simple exécutant d'un commanditaire, Anatole Madera. Comme dans un bon polar, dès la première page du livre, Winckler assassine Madera.
     
    Lien permanent
  • Catégories : A lire, Venise

    Olivier Barrot reçoit Samuel Brussell pour le livre

    Le narrateur, amoureux de l'Italie, revient à Venise pour y passer quelques mois dans la pension où il vécut neuf ans plus tôt. Jour après jour, au détour des calli et des Fondamenta qu'il arpente d'un sestiere à l'autre, son passé ressurgit et, avec lui, celui de l'Italie et de l'Europe. Métronome : mouvement de balancier entre passé et présent, Est et Ouest, clair-obscur de l'Ancien Règne et du Nouvel Ordre.

    Lire la suite

    Lien permanent
  • Catégories : A lire

    Oublier Marquise

     

    Oublier Marquise1708. Mariée à Armand de Belle-Isle dont elle a deux enfants, Marquise rêve de devenir un peintre reconnu. Au cours d’une réception, elle tombe amoureuse d’un jeune artiste surdoué, fragile et irrésistible, Antoine Watteau. Ils s’aimeront àla folie. Il l’initiera aux fêtes galantes ; elle l’admirera et l’accompagnera jusqu’à sa mort prématurée, à trente-sept ans.

    Bâtarde secrète de Louis XIV, Marquise charmera le vieux roi : il la légitimera dans son testament. Devenu régent, le duc d’Orléans qui abusa d’elle, trahira les dernières volontés du monarque. Elle n’aura de cesse, dès lors, de se venger, ira jusqu’à conspirer avec la duchesse du Maine et une bande d’aventuriers. Complots, enlèvements, jeux de masques, elle ne reculera devant rien.

    Un roman illuminé par l’amour et le génie de Watteau.

    http://emmanuelledeboysson.fr/project/oublier-marquise/

    Lien permanent
  • Catégories : Venise

    "RÊVES DE VENISE"

     

    DU 23 MARS AU 21 JUILLET 2013

    "RÊVES DE VENISE"

    INSTITUT CULTUREL BERNARD MAGREZ

     

    Rêves de Venise

    Du 23 mars au 21 juillet 2013

    Le Château Labottière, ancrage public du mécénat culturel de Bernard Magrez, propose pour sa cinquième exposition un voyage inédit à Venise, Cité intemporelle des arts.
    Rêves de Venise tente par l’accord des interprétations singulières, transgressives ou au contraire élogieuses de la Ville des 400 ponts, de créer un monde en soi. De l’intimité d’un lit, de la sérénité d’une chambre, d’un intérieur secret vers l’exubérance des extérieurs, du Grand Canal, au cœur de l’effervescente activité de la cité lacustre, le parcours s’enchaîne comme une rêverie étrange qui répond à l’invitation hypnotique de Venise, Veni Etiam, reviens encore...
    Si les Doges de la Sérénissime République de Venise et les marchands de la Cité de Marco Polo ont érigé le mélange de l’Orient et de l’Occident en Palais somptueux, les artistes ont su également y poser les questions de la lumière et de la divinité. Ces interrogations et ces matières – le verre de Murano, l’Or de la Pala d’Oro de la Basilique San Marco – sont au cœur de la réflexion et des émotions.
    Avec des artistes d’hier et d’aujourd’hui, cette exposition est classique, moderne et contemporaine. Une trentaine d’œuvres – peintures, sculptures, photographies, vidéos et installations – toutes tendues entre la glorification de la splendeur vénitienne ou le renversement de son archétype, est rassemblée ici pour interroger l’idée et le désir même de Venise : comment lui résister ?
    Venise est alors l’incarnation métaphorique de la Culture et les visions des artistes en seront les canaux et les ponts qui en dévoilent les soubassements inconscients et les rêves paradoxaux...

    Oeuvres des artistes exposées dans le Château (liste à confirmer) : 

    Ai Weiwei, Sophie Calle, Canaletto, Maurizio Cattelan, Cerith Wyn Evans, Luciano Fabro, Lucio Fontana, Alberto Giacometti, Nan Goldin, Felix Gonzalez-Torres, Camille Henrot, Hiroshi Watanabe, JR, Anish Kapoor, Yves Klein, James Lee Byars, Claude Lévêque, Nicolas Milhé, Takashi Murakami, Zoran Music, Jean-Michel Othoniel, Martin Parr, Jean-François Rauzier, Pipilotti Rist, Jean Sabrier, Rudolf Stingel et Cy Twombly. 

    Œuvres des artistes en résidence dans les Pavillons et le Jardin classé à la française :

    Claire Adelfang, Décalage vers le bleu, Guy Limone, Giovanni Ozzola, Laurent Valera et Sébastien Vonier.

    Commissariat : Ashok Adicéam

     




    Informations pratiques :

    Horaires d'ouverture : Du mercredi au dimanche, de 14h à 19h

    Tarifs : Plein tarif 6€ / Tarif réduit 4€ / Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans et les demandeurs d'emplois. 

    Institut Culturel Bernard Magrez
    16 rue de Tivoli
    33000 BORDEAUX
    Tél : 05 56 81 72 77
    www.institut-bernard-magrez.com
    blog.institut-bernard-magrez.com 

     



    Tamara MARIE / tamara@claudinecolin.com

    Laure JARDRY / laure@claudinecolin.com

    http://www.claudinecolin.com/fr/848-reves-de-venise

    Lien permanent