Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Maroc:vie et travail - Page 9

  • Catégories : CE QUE J'AIME. DES PAYSAGES, Le Maroc:vie et travail

    Maroc Telecom: bientôt la 4G

    Maroc Telecom: bientôt la 4G 

    Maroc Telecom a testé avec succès à Rabat un test pilote de la 4G-LTE (Long-Term Evolution), avec des débits supérieurs à 140 Mbps. Ce test autorisé par l’Agence nationale de réglementation des télécoms (ANRT), qui sera mené très prochainement dans d’autres villes du royaume, permettra à Maroc Telecom de valider ses choix technologiques en attendant l’obtention de la licence pour la commercialisation du service 4G au Maroc, dont le lancement de l’appel d’offres est imminent. Rappelons qu'il s'agit du premier opérateur à lancer la 4G au Gabon par le biais de sa filiale sur place.

  • Catégories : CE QUE J'AIME. DES PAYSAGES, Le Maroc:vie et travail

    Le Maroc

    La parodie "Cup Ebola" amuse Mohamed Ouzzine  

    Des jeunes humoristes marocains ont publié une vidéo parodique sur la demande de report de la CAN. Sur l’air de la chanson "Al Hulm Al Arabi", Hamza Filali, Jawad Karouiti, Driss et Mehdi, Bassou et Hama9a se moquent de la décision des autorités marocaines. La parodie a fait le tour des réseaux sociaux, le ministre des sports et de la jeunesse, Mohamed Ouzzine a trouvé la vidéo réussie et n’a pas tardé a s’exprimer à ce sujet sur compte Facebook : ‘’Je félicite nos amis artistes pour l effort traduit au niveau de la chanson produite sur la CAN et l Ebola! Bravo! Je les félicite surtt pour l esprit citoyen et pour l intérêt qu’ils portent à l organisation de la CAN! Je comprends leur déception mais les assure que leur santé est chère très chère, et comme ils sont chers, à l image de tous les citoyens marocains et frères africains, nous ne saurons hypothéquer leur santé sous aucun prétexte! Il se peut qu’il y ait un risque minime mais qui ne demeure pas nul! Lah ihfadkoum wi hfad bladna! Houbbi wa takdiri!’’.

     

    La célébration du Mariage du prince Moulay Rachid prévue le 13 novembre  

     

    Les dates exactes des noces de SAR le prince Moulay Rachid sont désormais connues, en effet d’après le360, les festivités devront démarrer le 13 novembre prochain, pour célébrer le mariage du prince Moulay Rachid avec Mademoiselle Oum Keltoum Boufarès. Selon toujours la même source, la fête prévue à Rabat devrait s’étaler sur trois jours jusqu’au 15 novembre. A cette occasion, de nombreux invités de marques étrangers sont attendus pour l’événemAmélioration des prestations des services consulaires du Royaume à travers le monde  

    SalaheddineMezouar, ministre des Affaires étrangères et de la coopération, a procédé, vendredi à Rabat, au lancement d'une nouvelle stratégie du ministère ayant pour but d’améliorer les prestations des consulaire visant l'amélioration des prestations des services consulaires du Royaume à travers le monde.Selon la déclaration de ce dernier à la presse, cette stratégie s’inscrit dans le respect de la Constitution de 2011 et la place qu’elle accorde aux marocains résidants à l’étranger. Ainsi, elle requière l’engagement et l’implication du corps consulaire du Maroc dans le monde. Un constat établi la nécessité pour les services consulaires d'adapter leur travail aux revendications de ces personnes et aux défis auxquels elles font face, et ce, à travers notamment la simplification des procédures et l'amélioration des prestations fournies, outre la défense des intérêts des ressortissants marocains dans leurs pays de résidence. Si bien que, Mezouar a indiqué que le ministère veillera à la mise en application de cette nouvelle stratégie "forte", pour que "les consulats marocains soient au niveau des attentes de SM le Roi, des dispositions de la constitution et des attentes de la communauté marocaine de l'étranger".ent, au point que les établissements hôteliers de la capitale se retrouvent débordés

    Compte rendu de la réunion hebdo du Conseil de gouvernement  

    Hier, s’est tenu la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, sous la présidence du Chef du gouvernement. Tout d’abord,le Chef du gouvernement se félicite que la grève de mercredi se soit déroulée dans le calme et la sérénité.Rappelant la disposition du gouvernement à ouvrir le dialogue, au moment et de la manière qu'il juge opportuns, M. Benkirane a affirmé que tous les acteurs: gouvernement, établissements et syndicats, sont concernés par la défense du pays et les intérêts de ses citoyens. Ensuite, le conseil du gouvernement a approuvé un projet de loi visant à faire face à la croissance soutenue de la demande en électricité, pour accompagner le développement socio-économique dans le Royaume.Un texte de loi qui prévoit la possibilité d'autoriser des personnes morales de droit public ou privé, à leur demande, à produire, par leurs propres moyens, l'énergie électrique, avec droit d'accès au réseau électrique national, sous certaines conditions et dans le cadre de conventions à conclure avec l'Office national de l'électricité et de l'eau potable. Aussi, le Conseil de Gouvernement a adopté le projet de décret N 2-14-791, définissant les conditions et les critères d'éligibilité au soutien direct des veuves en situation de précarité, son montant et les modalités de paiement, avec la création d'une commission ministérielle chargée d'en affiner les dispositions. Le Conseil du gouvernement a approuvé le projet de décret portant création de la commission interministérielle chargée du suivi de la mise en œuvre des politiques et plans nationaux en matière de promotion et de protection de l'enfance. Il a également adopté Le projet de décret fixant le montant des indemnités allouées aux médecins, chirurgiens-dentistes et vétérinaires contractuels avec la DAPR. Enfin, Il a approuvé trois propositions de nomination à de hautes fonctions :M. OudijaBensalem, directeur de la législation au ministère de la justice et des libertés, M. DouhDouh Mustapha, directeur des équipements et d'administration au ministère de la justice et des libertés et M. Abdellah Mahboul, Secrétaire général du ministère délégué auprès du ministre de Energie, des Mines, de l'Eau et de Environnement, chargé de l'Eau.
    Qu'en pensez-vous?

    Economie

    Le Maroc bénéficie d’un fond spécial pour financer des projets antiterrorisme  

    Cinq pays dont le Maroc bénéficieront d’un fond spécial, le Fonds global contre le terrorisme (Global Community Engagement and Resilience Fund, GCERF), dès 2015, pour financer des microprojets, pour contrer le radicalisme et l’extrémisme. Les financements proviendront d’un fonds spécial crée en Suisse grâce à plusieurs pays contributeurs. Selon Khalid Koser, directeur de ce fonds cité par la presse britannique, ces microprojets bénéficieront d’un financement allant de 10.000 à 30.000 dollars US chacun. Et, dans un premier temps, cette initiative, soutenue par le président Obama, concernera le Maroc, le Mali, le Nigeria, le Pakistan et le Bangladesh. Pour démarrer ses activités, ce fonds installé en Suisse dispose déjà de 25 millions de dollars et espère en récolter plus pour couvrir ses projets sur les dix années à venir. Parmi les pays donateurs, figurent déjà le Qatar, la Grande Bretagne, le Canada, l’Australie et l’Union européenne. Mais ce fonds entend en démarcher d’autres comme le Danemark, la Norvège et le géant Google.
    Qu'en pensez-vous?

    Automobile : 13 conventions scellent un investissement d’1,4 milliard de dirhams  

    Signées le 29 octobre dernier, 13 conventions relatives au secteur de l’automobile permettront la création de 5 400 emplois et scellent un investissement d’1,4 milliard de dirhams. Ces conventions ont été signées lors de l’Automotive Meeting de Tanger (AMT) qui a débuté le 29 octobre dans la ville du détroit, Tanger, en présence des ministres de l’Economie et de l’industrie. A noter que des entreprises comme Yazaki, géant nippon du câblage, et Delphi, fabricant anglais de câblage, ont signé ces conventions pour étendre leurs activités déjà établies à Tanger.
    Qu'en pensez-vous?

    News de la bourse

    L’indice MASI clôture la dernière séance de la semaine sur une légère  

    L’indice MASI clôture la dernière séance de la semaine sur une légère baisse de 0,12% à 10.352,05 points. Il en résulte une performance annuelle du marché de 13,58%. Le volume sur le marché central a atteint aujourd’hui 77,59 MDh contre 192,89 MDh hier. Parmi les valeurs les plus actives de cette séance, nous relevons: Addoha (20,17 MDh) qui a perdu 1,31%, suivie de BCP (16,57 MDh) qui a reculé de 1,40% et Alliances (5,59 MDh) qui a progressé de 1,96%. Pour sa part, le marché de bloc a vu transiter un volume total de 12,07 MDh, relatif au titre Unimer au cours unitaire de 194,93 Dh.Les plus fortes hausses de cette séance concernent Auto Nejma, CTM et Fenie Brossette qui affichent des gains respectifs de 6,00%, 5,43% et 4,50%. A l’inverse, Involys, Centrale Laitiere et Med Paper enregistrent les plus fortes baisses, soit –4,69%, –3,45% et –2,06%.
    Qu'en pensez-vous?

    Société

    Un accident à Bejaâd cause un mort et 16 blessés  

    Les accidents de la route font toujours et encore des ravages dans notre pays. Une femme est morte et seize personnes ont été blessées, dont 10 grièvement, dans un accident de la route survenu jeudi après-midi au niveau de la commune rurale Rouachda, près de Bejaâd. Il s’agit d’un pick-up qui s’est renversé après avoir dérapé sur le bas-côté de la route n°3533 reliant Bejaâd à Moulay Bouâaza. L’hôpital provinciale de la vie de Khouribga a pris en charge les 16 blessés dont 5 ont été admis en réanimation, 2 ont été pris en charge par le service de neurochirurgie, 2 par le service de chirurgie générale et un dernier en pris admis dans le service de traumatologie, a déclaré à la MAP le délégué provincial de la Santé, ZitouniDeldou. La dépouille de le défunte, âgée d’une cinquantaine d’années,morte a été transférée à la morgue de l'hôpital Mohammed VI de Bejaâd.

     

    Lire la suite

  • Catégories : CE QUE J'AIME. DES PAYSAGES, Le Maroc:vie et travail

    Le Maroc

    La chasse aux fantômes de l’Enseignement  

    Il existe bien des postes fictifs et de nombreux « fonctionnaires absents » !Le ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle s’active et sanctionne ses fonctionnaires fantômes suite à son dernier recensement. Certes, 282.191 fonctionnaires sont en situation régulière, mais on en compte 161 fonctionnaires sont absents de manière injustifiée et 440 autres n’ont pas été pris en compte. C’est ce que révèle le dernier recensement mené par le département en application d’une circulaire du chef de gouvernement relative à l’absence injustifiée au travail. Un constat pour le moins terrible et totalement contre-productif pour le ministère mais surtout pour les citoyens. Selon un communiqué du département de tutelle, les 161 fonctionnaires devront contacter la délégation provinciale ou l’Académie régionale de l’éducation et la formation dont ils relèvent, munis d’un certificat administratif dûment rempli et signé, ainsi qu’une copie légalisée de la CIN et ce afin de régulariser leur situation. L’heure n’est plus à la procrastination et au je-m’en-foutisme, un fonctionnaire est au service de l’intérêt général et se doit de remplir dûment ses fonctions et mériter son salaire. La preuve est qu’en 2013, quelques 757 fonctionnaires fantômes ont été renvoyés de l’administration marocaine selon l’annonce de Mohamed Moubdi, ministre de la fonction publique et de la modernisation de l’administration lors d’un séminaire sur la modernisation de l’administration publique tenu en mai 2014 à Tanger.

    Lire la suite

  • Le Maroc

    Les grands projets et espoirs de Casablanca  

    Réuni Jeudi, le Conseil de la région de Casablanca a adopté un certain nombre de grands projets sociaux, sportifs et culturels. Ces projets structurant ont pour objectif de remédier aux problèmes concernant les habitats précaires, les quartiers sous-équipés, l’état des routes urbaines et bien d’autres. Cette réunion en session extraordinaire a été dirigée par le président du Conseil, Chafik Benkirane, et a été marquée par l’adoption d’une convention relative à la construction d’équipements publics dans le cadre d’opérations de lutte contre l’habitat précaire avec des investissements estimés à 750 millions de dirhams. Cette convention ambitionne également d’améliorer les conditions de vie de la population notamment les couches sociales en situation vulnérable. Prévoyant ainsi, la réalisation de 123 équipements publics dans le cadre de trois programmes : programme de lutte contre l’habitat menaçant ruine, programme complémentaire de résorption des bidonvilles et programme de restructuration des quartiers sous-équipés. Aussi, un budget de 11 milliards de DH a été alloué aux projets relatifs à l’aménagement. Le Conseil de la région de Casablanca a, de même, approuvé une convention relative à la réhabilitation et à la préservation du patrimoine à travers notamment la réhabilitation de l’ancienne médina.Concernant la convention relative à la mise à niveau des infrastructures culturelles, sportives et d’animation, à laquelle ont été alloués des crédits de l’ordre de 1.130 millions de DH, elle porte sur la construction d’un grand théâtre et d’un village sportif, la mise à niveau du Complexe Mohammed V, de la forêt de Marchich et du parc zoologique d’AïnSbaâ. Enfin, la convention relative à la mobilité et l’amélioration du transport public, cette dernière consiste à renforcer le parc d’autobus et aménager de routes urbaines pour un coût de 16.000 millions de DH.

    Lire la suite

  • Catégories : CE QUE J'AIME. DES PAYSAGES, Le Maroc:vie et travail

    Le Maroc

    SM Le Roi lance le programme de mise à niveau des axes routiers du pôle Errahma-Dar Bouâazza-OuledAzzouz  

    SM Le Roi Mohammed VI, a procédé, aujourd’hui à Casablanca, au lancement du programme de mise à niveau des axes routiers du pôle Errahma-Dar Bouâazza-OuledAzzouz. A cette occasion, le ministre de l'Intérieur, Mohamed Hassad a présenté au Souverain les grandes lignes de ce programme qui constitue l’illustration parfaite du partenariat public-privé. Ce programme prévoit la réalisation d’infrastructures d’envergure au niveau des communes de Dar Bouaâzza et OuledAzzouz. L’objectif étant l’amélioration des conditions de mobilité entre la nouvelle ville "Errahma", Dar Bouaâzza, OuledAzzouz, de juguler la croissance urbaine pour le moins accélérée dans cette zone, et au-delà, de renforcer l’attractivité de ces centres urbains en pleine évolution. Ce programme est financé par les promoteurs immobiliers opérant dans ces zones, à raison de 1.500 DH par unité autorisée pour la catégorie sociale, 6.000 DH pour la catégorie intermédiaire, 8.000 DH pour les villas dont les surfaces sont inférieures ou égales à 300 m², 10.000 DH pour les lots d’immeubles, et 12.000 DH pour les villas dont les surfaces sont supérieures à 300 m²

    Lire la suite

  • Catégories : CE QUE J'AIME. DES PAYSAGES, Le Maroc:vie et travail

    Le Maroc

    « La femme marocaine et la constitution de 2011, réalité et perspectives ». Voici le thème du forum organisé par le PAM et qui aura lieu demain à Rabat. Ce samedi, les femmes seront à l’honneur et sous les projecteurs de débats incontournables. Les femmes ont un rôle indéniable dans toutes les sociétés modernes et il n’est que légitime et de bon sens qu’elles participent activement à la vie politique de ces sociétés. C’est dans cette perspective que le PAM organise cet évènement. Un forum qui se tiendra essentiellement autour de deux tables rondes. Tout d’abord, la discussion et le débat politique seront consacrés au rôle de la femme et ensuite ils se pencheront sur les aspects plus concrets et juridiques de ce sujet sensible. De nombreux représentant de partis politiques assisteront à cet évènement, mais aussi des représentants d’ONG et de la société civile

    Lire la suite

  • Catégories : CE QUE J'AIME. DES PAYSAGES, Le Maroc:vie et travail

    Le Maroc

    Charges patronales et salariales à la hausse pour le privé en 2015/2016  

    Bien que la réforme des retraites ne soit pas encore finalisée, le gouvernement Benkirane prend déjà les devant et compte bien charger les entreprises et les employés du secteur privé. Ainsi, ce sont plusieurs augmentations de cotisations CNSS qui sont prévues pour les deux années à venir et ce avec le consentement des grandes centrales syndicales. Tout d’abord, la première hausse concerne l’indemnité pour perte d'emploi. En effet, elle a été adoptée en juin dernier et sera en vigueur dès le 1er janvier 2015. Une cotisation qui concerne plus de 2.5 millions de salariés affiliés à la CNSS et s’élèvera 0.19%. Selon le ministre de l’emploi, les indemnités mensuelles seront limitées au SMIG et profiteront à 27 000 chômeurs. Ensuite, dès le 1er janvier 2016 ce sont les cotisations à la retraite subiront une hausse de 0.35% pour s’établir à 1.85%. Bien qu’au stade de projet de décret ministériel, ce texte devrait néanmoins être validé avant la fin de l’année. Et enfin, l’AMO ne fait pas exception ! Employés et employeurs seront amenés à cotiser davantage au régime de l’AMO dès le mois de janvier 2016.

    Lire la suite

  • Le Maroc

    Scrutin 2015 : SM le roi veut des élections transparentes 

    SM le roi Mohammed VI a présidé hier le conseil des ministres, au palais royal de Rabat. A cette occasion le souverain a accordé une place importante au scrutin 2015 qu’il veut ‘’transparent’’, indiqué le communiqué du cabinet royal. Le roi a ainsi, insisté sur le "respect de la transparence des élections" qu'il "a toujours veillé à garantir". Il a souligné, dans ce sens, le "rôle du chef du gouvernement dans la supervision des élections".
    Plusieurs projets de loi ont été adoptés lors de ce conseil des ministres, à savoir le projet concernant le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire ainsi qu'un projet de loi cadre relatif à la protection et à l'amélioration des conditions des personnes en situation de handicap. Un projet de dahir et cinq projets de décrets relatifs au domaine militaire, les orientations générales du projet de loi de finances ainsi que des accords internationaux ont aussi été adoptés par le Conseil des ministres.

    Lire la suite

  • Catégories : CE QUE J'AIME. DES PAYSAGES, Le Maroc:vie et travail

    Le Maroc

    Quelle est la contribution marocaine dans la construction de Gaza ?  

    5.4 Milliards de dollars, c’est le montant que versera la communauté internationale, pour aider l’autorité palestinienne à reconstruire Gaza, dévastée par la guerre avec Israël. Une somme qui dépasse les espérances palestiniennes de plus d’un milliard de dollars.
    Lors de la conférence internationale sur la reconstruction de Gaza, initiée par la Norvège et l’Egypte, et qui s’est tenue dimanche 12 Octobre au Caire, le ministre norvégien a souligné, à l’issue de cette conférence, que les pays donateurs « se sont engagés à envoyer leur aide dès que possible ». Alors que le Qatar a été des plus prodigues, en s’engageant à verser un milliard de dollars, les États-Unis verseront une « aide immédiate » qui s’élève à 212 millions de dollars sur un total de 400 millions de dollars en un an. Pour sa part, l ‘Union européenne a promis un don de 568 millions de dollars pendant que les Émirats Arabes Unis et la Turquie se sont engagés à faire don de 200 millions de dollars chacun. Où est donc passé la contribution du Maroc ? Mbarka Bouaida, ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, a pris part à la conférence internationale organisée au Caire et a déclaré que le Maroc s’engageait à apporter sa contribution au projet de reconstruction de Gaza, en entreprenant plusieurs plans qui seront, par ailleurs, définis et coordonnés avec les autorités palestiniennes. En d’autres termes, l’aide marocaine inclura, selon Bouaida, un soutien technique aux cadres palestiniens chargés du plan de reconstruction.
    Par ailleurs, le ministre israélien des transports Israel Katz qui a pris part également à la conférence, a tenu à préciser que tout ces efforts seront vains si les palestiniens et notamment le Hamas ne décident pas de déposer les armes.

    Lire la suite

  • Catégories : CE QUE J'AIME. DES PAYSAGES, Le Maroc:vie et travail

    Le Maroc

    Juste après le discours royal, Chabbat et Labbar en viennent aux mains  

    Dans son discours d’ouverture de la session automnale de la quatrième année législative, SM le roi Mohammed VI a mis sur la sellette les partis politiques marocains en des termes peu amènes. L’altercation, survenue juste après le départ du souverain, le vendredi 10 octobre, entre le SG du Parti de l’Istiqlal, Hamid Chabat, et l’ex-député PAM, Abdelaziz Lebbar en dit long sur la conduite des élites. L’injure et la rixe sont devenues la marque de leurs discours. Dès lors on comprend mieux l’exaspération royale. Mais que s'est-il donc passé entre nos deux députés pour qu’ils en viennent aux mains ? Interrogé par Al Massae, le SG du Parti de l’Istiqlal, Hamid Chabat, allègue qu’Abdelaziz Lebbar serait simplement un suppôt du Parti justice et développement (PJD) et que, de ce fait, il aurait été instrumentalisé par ce parti au pouvoir pour "parasiter" une réunion de coordination prévue entre les partis d’opposition à la suite du discours royal. Une accusation rejetée catégoriquement par son adversaire, dans une réponse à Al Massae. "Le PJD n’a strictement rien à voir avec cette histoire", a-t-il démenti, en expliquant qu’il s’est fait violenter par Chabat pour avoir refusé de lui renvoyer l’ascenseur en lui souhaitant un "mabrouk Al Aïd" préférant plutôt lui lancer un "Que Dieu nous aide à prendre revanche sur toi". Encore heureux qu’ils aient attendu le départ du roi avant de partager leurs affinités (peu) électives. Quoi qu’il en soit, chacun de ces hommes et de leurs formations, porte une part de responsabilité. En mettant à l’indexe les comportements des hommes politiques, le souverain a abordé dans son discours les agissements et l’absence de vision de la classe politique.

    Lire la suite

  • Catégories : CE QUE J'AIME. DES PAYSAGES, Le Maroc:vie et travail

    Ebola : le Maroc demande le report de la Coupe d'Afrique des Nations 2015

    Ebola : le Maroc demande le report de la Coupe d'Afrique des Nations 2015

     

    FOOTBALL - Le gouvernement marocain a demandé le report de la Coupe d'Afrique des nations de football (CAN-2015), prévue du 17 janvier au 8 février dans le royaume, en raison de l'épidémie de fièvre Ebola qui sévit dans l'Ouest du continent.

  • Catégories : CE QUE J'AIME. DES PAYSAGES, Le Maroc:vie et travail

    Le Maroc

    Discours Royal : SM le roi Mohammed VI pointe les agissements de certains élus  

    C’est sur un ton critique que SM le roi Mohammed VI s’est adressé à la classe politique, ce vendredi après-midi, lors de l’ouverture de la de la première session de la 4ème année législative de la 9ème législature. Dans son discours devant le parlement, le souverain a appelé la classe politique à se pencher avec sérieux sur les priorités nationales, tout en faisant prévaloir l'esprit de consensus positif, notamment lors de l'adoption des lois organiques relatives aux institutions constitutionnelles et aux grandes réformes. En effet, le roi Mohammed VI a souligné que la pratique de la chose politique induit "la nécessité de s'astreindre aux lois et aux règles de déontologie, contrairement aux agissements et aux comportements de certains élus, qui sont préjudiciables à eux-mêmes, à leurs partis respectifs et à leur patrie, ainsi qu'à l'action politique, dans le sens noble du terme". Le Souverain a également lancé un appel à tous les acteurs politiques pour une bonne préparation des prochaines échéances électorales et pour le respect de la volonté des électeurs. Par ailleurs, quelques 600 élus de la nation, députés et conseillers étaient présents à l’ouverture de la session d’automne du printemps, pour écouter le discours du souverain.

    Lire la suite

  • Catégories : CE QUE J'AIME. DES PAYSAGES, Le Maroc:vie et travail

    Maroc

    Renault ouvre une usine de moteurs au Maroc ?  

    Selon une information rapportée par Automotive News Europe, Renault envisage de construire une usine de moteurs de moteurs au Maroc. Selon le directeur délégué de la compétitivité chez Renault, le groupe pourrait tout à fait ouvrir une usine de moteurs au Maroc pour servir la forte demande locale. Rappelons que Renault a la capacité d'assembler quelque 400 000 véhicules par an au Maroc.

    Lire la suite

  • Catégories : CE QUE J'AIME. DES PAYSAGES, Le Maroc:vie et travail

    Le Maroc

    Jorf Lasfar, des projets dont le montant s'élève à 5,5 milliards de dirhams  

    SM le roi Mohammed VI a inauguré, jeudi, la station terminale du slurry pipeline reliant Khouribga à Jorf Lasfar, de la première usine d’acide phosphorique alimentée par la pulpe de phosphate et d’un centre de compétences industrielles, réalisés pour un investissement global de plus de 5,450 milliards de dirhams (MMDH). Il s’agit ainsi de 3 trois projets d’envergures du groupe OCP, qui ont été inaugurés par le souverain.
    Le projet du système Slurry pipeline Khouribga-Jorf Lasfar est le plus important car il est censé "révolutionner le transport des phosphates et transformer en profondeur la chaîne de valeur industrielle du groupe", comme l’indique l’entreprise publique dirigée par Mostafa Terrab. Le dit projet a nécessité 4,5 milliards de dirhams d’investissement. Vient ensuite la nouvelle usine de production d'acide phosphorique alimentée par la pulpe provenant de la station terminale et d'une capacité annuelle de 450.000 tonnes d'acide phosphorique. Celle-ci a coûté quelque 700 millions de dirhams. Enfin, le roi a inauguré un centre de compétences industrielles, avec une capacité d’accueil de 1.200 apprenants par an, ce centre de compétences, doté de moyens à la pointe de la technologie, répond aux meilleurs standards internationaux en termes de formation industrielle. E dernier a nécessité des investissements de près de 300 millions de dirhams.

    Lire la suite

  • MAROC

    Mezouar : Le Maroc associé à la coalition contre Daach  

    Dans une interview accordée à la Télévision Saoudienne Al Arabiya, le ministre des affaires étrangères, Salaheddine Mezouar, a assuré l’implication du royaume au sein de la coalition internationale qui mène actuellement une offensive militaire contre le mouvement terroriste Daach. "Ce n'est pas la première fois que le Maroc s'associe à la campagne de lutte contre le terrorisme. Le royaume a des engagements et des accords. Fort de sa position ferme et déterminée, le Maroc est présent là où il doit lutter contre les atteintes à la souveraineté de pays amis", a souligné le ministre.

    Lire la suite

  • Catégories : CE QUE J'AIME. DES PAYSAGES, Le Maroc:vie et travail

    Le géant suisse Eléphant vert investit 65 millions d’euros dans la bio-agriculture au Maroc

      

    Le groupe genevois Eléphant Vert, leader mondial des biofertilisants, s’est implanté au Maroc où il développe trois unités de production à Meknès, Agadir et Berkane pour un investissement de 65 millions d’euros. "Ce projet inédit, d’une capacité de 500 emplois à l'horizon 2017, vise à faire du pays un hub pour exporter les trois-quarts de sa production en Europe et en Afrique", rapporte la MAP auprès de la société helvétique. La filiale marocaine d’Eléphant Vert, en partenariat avec la fondation suisse Antenna Technologies, a déjà inauguré un premier site à Meknès, actuellement en cours d’expansion. Cette unité a absorbé 25 millions d'euros d’investissements directs, auxquels s’ajoutera une enveloppe supplémentaire de 20 millions dans les années à venir.

  • Catégories : CE QUE J'AIME. DES PAYSAGES, La Turquie, Le Maroc:vie et travail

    L'info qui compte

    Au Maroc, les universitaires vont devoir maîtriser l'anglais  

    Le Maroc va rendre obligatoire la maîtrise de l'anglais à l'université pour le corps enseignant comme pour les étudiants de certaines filières, ont rapporté mercredi des médias locaux en citant le ministre de l'Enseignement supérieur. Dès janvier, "les enseignants ainsi que les étudiants inscrits dans certaines matières scientifiques seront tenus de maîtriser l'anglais, devenue langue d'enseignement et des sciences par excellence", a affirmé le ministre Lahcen Daoudi, selon l'agence MAP.

    Lire la suite

  • Catégories : CE QUE J'AIME. DES PAYSAGES, Le Maroc:vie et travail

    Le Maroc

    Quand la misère pousse une jeune fille à vendre son bébé à 500 DH  

    Des membres d'une famille à Sefrou ont voulu vendre un bébe, né d'une relation illégitime et dont la maman se trouve être leur fille âgée de 15 ans, pour la somme de 500 DH. Selon Al Massae, daté de ce lundi 15 septembre, le procureur près le tribunal de première instance a décidé de déférer devant la justice cette jeune fille. Selon le même journal, la mère est une élève en première année de lycée. Elle réside, avec sa famille, dans le pauvre quartier de Nass Aâdloune, dans la vieille médina. L’OMDH a décidé de ce fait d’approfondir l’enquête autour de la famille dont les membres interpellés ont déclaré qu’ils voulaient se débarrasser du nouveau-né n'ayant pas les moyens de l’élever.

    Lire la suite